Fortes incertitudes sur la croissance 2011 

le
0
Le gouvernement, conforté par les prévisions de la Banque de France, table plus que jamais sur une hausse de 2 %.

Pour une fois, ce n'est pas de l'épaisseur du trait que varient les prévisions économiques en ce début d'année. Alors que l'Insee s'attend à une croissance de seulement 0,3 % au premier trimestre, la Banque de France (BdF) a confirmé mardi dans une deuxième estimation prévoir un rebond de 0,8 % sur les trois premiers mois de l'année. Ce serait la plus forte progression depuis que la France est sortie de récession au printemps 2009. Pour expliquer cette nette amélioration, la BdF se base sur une «poursuite de la progression de l'activité» en février dans l'ensemble des secteurs.

Dans l'industrie, les carnets de commande sont apparus «toujours très étoffés». Et le taux d'utilisation des capacités de production «s'est établi en hausse».

Néanmoins, si les prévisions sont bonnes dans le secteur des services, l'étude publiée mardi constate «une tendance au ralentissement de la croissance pour les prochains mois» dans l'industrie.

La prévision de la Banque d

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant