Forte mobilisation des Grecs contre le plan d'austérité

le
0
Au premier jour d'une grève générale de 48 heures, quelques 20.000 Grecs sont dans les rues d'Athènes, contestant le plan qui doit être voté au Parlement. L'Union européenne prévoit un plan B en cas de rejet.

La Grèce fonctionne au ralenti ce mardi, au premier jour d'une grève générale de 48 heures. Le mouvement vise à contester le nouveau plan de rigueur qui doit être voté par le parlement avant le 30 juin. Les syndicats, ainsi que l'opposition, rejettent les nouvelles hausses d'impôts et les vagues de privatisations massives comprises dans ce nouveau plan.

En milieu de journée, quelque 20.000 personnes se sont retrouvées au centre d'Athènes sous un soleil écrasant. Quatre mille policiers ont été déployés dans le centre de la capitale grecque pour protéger le Parlement, place Syntagma (place de la Constitution). Une banière était dressée devant l'entrée du bâtiment pour empêcher les manifestants de s'approcher. Les forces anti-émeute ont tiré des gaz lacrymogènes pour disperser un petit groupe de jeunes qui jetaient des bâtons et des bouteilles sur eux. Selon les informations des autorités, une personne a été blessée, mais le reste de la manifestation se dér

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant