Forte hausse des prix des permis de travail au Soudan du Sud

le
0
    JUBA, 9 mars (Reuters) - Les autorités du Soudan du Sud, 
pays en proie à une guerre civile, ont décidé de multiplier par 
cent le prix des permis de travail accordés aux employés des 
organisations humanitaires, a indiqué un responsable, jeudi. 
    Le pays, né d'une séparation du Soudan en 2013, compte une 
population d'environ 5,5 millions d'habitants dont la moitié 
pourraient être privés d'un accès régulier à la nourriture d'ici 
le mois de juillet. 
    Les Nations unies ont indiqué en février que plusieurs 
régions du Soudan du Sud connaissaient une situation de famine. 
    Malgré cette situation d'urgence humanitaire, le ministère 
du Travail a adopté un décret augmentant les tarifs des permis 
de travail dans le pays. 
    Pour un employé humanitaire "professionnel", le coût à 
acquitter est désormais de 10.000 dollars, pour un "ouvrier", 
2.000 dollars et pour les "journaliers", 1.000 dollars. 
    Pour Edmund Yakani, directeur de l'antenne locale de 
l'association caritative, Community Empowerment for Progress  
Organizations (CEPO), cette mesure vise à limiter le nombre de 
travailleurs humanitaires au Soudan du Sud. 
    "Aujourd'hui, le permis de travail est trop cher pour des 
travailleurs humanitaires alors que 90% des étrangers cherchant 
un emploi au Soudan du Sud sont des travailleurs humanitaires", 
a-t-il dit. 
 
 (Denis Dumo, Pierre Sérisier pour le service français) 
 
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant