Forte hausse des marchés européens à l'ouverture

le
1
FORTE HAUSSE DES MARCHÉS EUROPÉENS À L'OUVERTURE
FORTE HAUSSE DES MARCHÉS EUROPÉENS À L'OUVERTURE

PARIS (Reuters) - Les principales Bourses européennes ont ouvert en forte hausse mercredi, portées, à l'instar des places asiatiques, par des données montrant que les exportations chinoises ont augmenté plus que prévu en mars, une statistique qui bénéficie au premier chef au secteur des matières premières.

À Paris, l'indice CAC 40 prenait 1,74% à 4.421,51 points à 09h35. À Francfort, le Dax avançait de 1,8% et à Londres, le FTSE gagnait 1,04%. L'indice EuroStoxx 50 de la zone euro progresse de 1,76% et le FTSEurofirst 300 de 1,38%.

La performance commerciale de la Chine a dépassé les prévisions en mars et ses exportations ont enregistré leur première hausse depuis neuf mois, ce qui pourrait signifier que la deuxième économie mondiale est en voie de stabilisation.

Si les économistes mettent en avant le rôle des effets statistiques et saisonniers dans cette variation, le détail des données fait apparaître une augmentation des volumes importés pour la plupart des matières premières les plus exploitées, comme le fer et le cuivre.

Le cours de ce dernier avance ainsi de 0,87% sur le London Metal Exchange, se rapprochant d'un pic de deux semaines après avoir gagné 2,2% mardi et 0,3% lundi. L'aluminium est en hausse de 0,65% (après +1,6% la veille), le zinc gagne 1,23% et le plomb 0,26%.

L'indice regroupant les valeurs européennes liées aux mines et aux matières premières affiche de ce fait la plus forte hausse sectorielle en début de séance avec un bond de 4,00%, ce qui porte sa progression cette année à plus de 14%.

C'est le seul indice sectoriel, avec celui du pétrole (+1,87%), à être dans le vert depuis la clôture de 2015.

Les cours du pétrole reculaient de près de 2%, sous le coup d'un mouvement de prises de bénéfices après leur envolée de 4% mardi sur des espoirs de voir la réunion des principaux producteurs dimanche à Doha déboucher sur des mesures concrètes pour limiter l'offre mondiale.

Les déclarations du ministre saoudien du pétrole, Ali al Naimi, disant dans le journal Al Hayat que toute baisse de la production était exclue, pèsent également sur l'or noir.

Le pétrole est peut-être également affecté par la bonne tenue du dollar, dont l'indice avance de 0,31%, repassant la barre de 94 après son creux de près de huit mois, à 93,627, touché mardi.

Derrière l'indice des matières premières, c'est le secteur bancaire qui affiche la meilleure performance (+2,59%), une nouvelle fois dopé par des valeurs bancaires italiennes qui continuent de remonter la pente depuis l'annonce de la création d'un fonds de soutien au secteur en Italie.

L'indice regroupant les valeurs bancaires italiennes avance de près de 3,6% et, malgré sa rechute de mardi, il est en hausse de plus de 10% depuis son creux de l'année touché jeudi.

Six banques italiennes figurent parmi les plus fortes hausses de l'indice Stoxx 600 ainsi que trois grands noms des mines et des matières premières, dont ArcelorMittal (+6,8%), également porté par un relèvement de recommandation de Credit Suisse.

La plus forte hausse du Stoxx 600 est à l'actif du titre Elekta, qui gagne 7,2% après la nomination par le groupe de technologie médical suédois d'un nouveau président-directeur général.

Tous les indices sectoriels sont dans le vert. Du côté des baisses individuelles, Tesco cède 3,7%, troisième repli le plus prononcé du Stoxx 600. Le distributeur britannique, qui a fait état d'une première hausse en trois ans de ses ventes trimestrielles, a dit qu'il restait confronté à une guerre des prix qui ne serait pas sans conséquence sur le résultat opérationnel annuel.

(Benoit Van Overstraeten pour le service français, édité par Wilfrid Exbrayat)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • mlemonn4 il y a 8 mois

    La grande lessive des banksters, le tout sans aucun volume et au lever du matin !!! le jeu bête et c.. des portes de saloon organisé toujorus par les mêmes ! Encore combien de temps malheureusement car il n'y aura que la fin de triste avec à la sortie toujours les mêmes qui trinquent ! Peut etre pas si sûr car le vent tourne sérieusement pour la sphère financière qui aura des comptes à rendre tot ou tard et qui sera confrontée à une révolte qui les dépassera comme d'ailleurs nos technocrates!