Forte hausse des marchés européens à l'ouverture

le
1
FORTE HAUSSE DES MARCHÉS EUROPÉENS À L'OUVERTURE
FORTE HAUSSE DES MARCHÉS EUROPÉENS À L'OUVERTURE

PARIS/LONDRES (Reuters) - Les Bourses européennes ont ouvert en forte hausse lundi, dans le sillage des marchés asiatiques et de Wall Street vendredi, portées en outre par la bonne tenue des cours du pétrole et des matières premières qui profite spécialement à Glencore.

Des chiffres de l'emploi décevants publiés vendredi aux Etats-Unis ont renforcé le scénario selon lequel la Réserve fédérale pourrait finalement décider de repousser en 2016 la première hausse de ses taux depuis dix ans.

À Paris, l'indice CAC 40 gagnait 2,06,% à 4.550,86 points vers 09h30. À Francfort, le Dax s'adjugeait 1,49% et à Londres, le FTSE 1,6%. L'indice EuroStoxx 50 de la zone euro avance de 1,85% et le FTSEurofirst 300 de 1,8%.

La Bourse de Lisbonne ne se distingue pas des autres places européennes et prend 1,61% à la suite de la victoire de la coalition de centre droit au pouvoir aux élections législatives de dimanche, qui a toutefois perdu la majorité absolue au Parlement.

L'indice des valeurs liées à l'énergie (+2,5%) figure parmi les plus fortes hausses sectorielles en Europe, soutenu par le vif rebond du pétrole, avec l'indice des ressources de base (+3,7%), dopé par Glencore.

L'action du géant des mines et du négoce de matières premières gagne 8,2% à Londres, plus forte hausse de l'EuroFirst 300, après avoir repris jusqu'à 72% à Hong Kong dans l'espoir que le groupe puisse réduire sa dette en vendant une part de ses actifs agricoles. Glencore a déclaré être dans l'incapacité d'expliquer l'envolée de son cours de Bourse à Hong Kong.

Au-delà de la hausse des cours des matières premières et du baril de brut, ArcelorMittal (+5,9%), plus forte hausse du CAC, profite d'une recommandation positive de Citigroup et Technip (+4,3%) d'un conseil d'achat de Jefferies.

Volkswagen en revanche perd encore plus de 6%, à un nouveau plus bas de quatre ans. Son nouveau président désigné estime que le scandale de fraude aux tests des émissions polluantes représente un risque vital pour le premier constructeur européen, a écrit dimanche le journal allemand Welt am Sonntag.

Sur le marché des changes, l'euro prend 0,4%, autour de 1,1253 dollar, la perspective d'une hausse des taux de la Fed s'éloignant.

Le baril de pétrole progresse encore de plus de 0,5% après avoir pris 1,8% vendredi à la suite de l'annonce d'une nouvelle baisse du nombre de puits de forage aux Etats-Unis. La Russie est par ailleurs prête à rencontrer les producteurs Opep et hors Opep pour discuter de la situation du marché mondial si une réunion est prévue, a dit samedi le ministre de russe l'Energie, Alexandre Novak.

(Sudip Kar-Gupta, Juliette Rouillon pour le service français, édité par Véronique Tison)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • lorant21 le lundi 5 oct 2015 à 10:21

    n’importe quoi cette volatilité. A vous dégoutter d('investir.