Forte hausse des Bourses européennes à mi-séance

le
1
LES BOURSES EUROPÉENNES EN FORTE HAUSSE À MI-SÉANCE
LES BOURSES EUROPÉENNES EN FORTE HAUSSE À MI-SÉANCE

PARIS (Reuters) - Les Bourses européennes sont en forte progression à mi-séance et Wall Street est attendue en hausse avec le rebond de plus de 6% des cours du pétrole et la perspective de nouveaux assouplissements monétaires par la Banque centrale européenne et la Banque du Japon.

À Paris, le CAC 40 avance de 3,28% (137,98 points) à 4.344,37 points vers 13h00. À Francfort, le DAX gagne 2,15% et à Londres, le FTSE prend 2,44%. L'indice paneuropéen FTSEurofirst 300 progresse de 2,94% et l'EuroStoxx 50 de la zone euro de 2,77%.

Les valeurs pétrolières enregistrent la plus forte hausse des indices sectoriels européens (+5,51%), soutenues par l'envolée des cours du baril de brut qui repasse au-dessus de 31 dollars.

Les futures sur indices new-yorkais signalent une ouverture de Wall Street en hausse de l'ordre de 1,5%.

Les turbulences sur les marchés financiers et les inquiétudes suscitées par les pays émergents, Chine en tête, conduiront la Banque centrale européenne (BCE) à revoir sa politique monétaire en mars, a annoncé jeudi son président Mario Draghi, alimentant l'espoir de nouvelles mesures de soutien dans moins de deux mois.

En outre, la Banque du Japon "envisage sérieusement" de nouvelles mesures d'assouplissement monétaire au vu de la baisse des cours du pétrole qui rend son objectif d'inflation encore plus difficile à atteindre, rapporte vendredi le journal Nikkei.

Les indices PMI flash du mois de janvier pour la zone euro publiés dans la matinée sont ressortis nettement inférieurs aux attentes et signalent un ralentissement de la croissance du bloc en début d'année sur fond de pressions déflationnistes persistantes, ce qui conforte le scénario d'un nouvel assouplissement par la BCE.

Aux Etats-Unis, les chiffres des reventes de logements et l'indice des indicateurs avancés seront publiés à 15h00 GMT.

Le pétrole, en hausse pour la deuxième séance consécutive, accélère son rebond à la faveur de l'arrivée du froid en Europe et en Amérique du Nord et de rachats de positions courtes.

Le baril de Brent de la Mer du Nord bondit de plus de 1,80 dollar (+6,22%) à 31,07 et celui de brut léger américain gagne près de 1,50 dollar (+5,08%) à 31,04.

Sur le marché des changes, le dollar reste ferme, soutenu par les anticipations d'une accentuation des divergences de politiques monétaires entre les Etats-Unis d'une part, la zone euro et le Japon notamment, d'autre part.

L'indice du dollar contre un panier des principales autres devises gagne 0,16% à 99,21. L'euro cède encore près de 0,30% contre la devise américaine à 1,0839.

Les analystes de Goldman Sachs ont abaissé leurs prévisions sur le cours de l'euro-dollar, prévoyant dans une note de recherche publiée après les déclarations de Mario Draghi que la devise européenne passerait sous la parité contre le billet vert pour terminer l'année à 0,95 dollar pour un euro.

"Nous maintenons notre prévision de 0,90 dollar pour un euro à fin 2017 mais avec des risques baissiers", ajoutent-ils.

L'or recule avec le regain généralisé d'appétit pour le risque, l'once cédant 0,5% à 1.096,20 dollars.

(Marc Joanny, édité par Wilfrid Exbrayat)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • M4314275 il y a 11 mois

    Laetitia ne dites rien, vous allez nous porter la poisse.