Forte hausse des agressions racistes et antisémites en Autriche

le
0
    VIENNE, 2 mai (Reuters) - Les actes à connotation raciste, 
islamophobe et antisémite ont considérablement augmenté en 
Autriche l'an dernier dans un contexte marqué par l'arrivée de 
milliers de migrants, montre un rapport des services du 
renseignement intérieur (BVT) publié lundi. 
    Le nombre "d'actes extrémistes" liés à l'extrême droite a 
été évalué à environ 1.150 contre 750 en 2014. 
    Quelque 90.000 migrants en provenance d'Afghanistan, d'Irak 
ou encore de Syrie, ont déposé en 2015 une demande d'asile en 
Autriche, la plupart au cours des derniers mois de l'année. 
    "Si l'on se penche sur ces crimes haineux, on voit (qu'ils 
cherchent) à créer des tensions et à semer la division dans la 
société civile", a déclaré à la presse Martin Weiss, directeur 
du département chargé de la collecte d'informations et des 
enquêtes du BVT. 
    "La police et le pouvoir judiciaire doivent y prêter 
davantage attention parce que le contexte actuel est un défi 
pour les forces de sécurité", a-t-il ajouté. 
    La crise des migrants et des réfugiés a dopé les scores de 
l'extrême droite autrichienne dont le chef de file, Norbert 
Hofer, est arrivé en tête le 24 avril du premier tour de 
l'élection présidentielle avec environ 35% des voix. 
  
 
 (Shadia Nasralla; Nicolas Delame pour le service français) 
 
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant