Forte hausse de la facture d'importation de blé pour l'Algérie

le
0
L'Algérie, troisième importateur mondial de blé après l'Egypte et le Brésil, a augmenté de 133% en valeur ses achats de blé sur les marchés internationaux durant les 11 premiers mois de l'année par rapport à l'année dernière, selon le Centre national de l'informatique et des statistiques des Douanes algériennes, cité par la presse du pays. Les importations de blé ont ainsi atteint 2,6 milliards de dollars entre janvier et novembre. En quantité, la progression est de 42% à 6,91 millions de tonnes. Cela s'explique par une baisse de la production locale et par une nécessité de reconstituer les stocks. La France, principal fournisseur de blé de l'Algérie, profite à plein de cette hausse de la demande. Selon les statistiques du ministère français de l'Agriculture, elle lui a notamment vendu 1.55 million de tonnes de blé tendre au cours du 3e trimestre 2011, soit 64% de plus qu'un an plus tôt. Selon FranceAgriMer, l'Algérie a préféré cette saison le blé français à ses concurrents en raison d'une qualité supérieure à celle du blé des pays de la mer Noire et de prix inférieurs à celui d'Allemagne. La dépendance de l'Algérie aux importations est un problème récurrent ? le pays est touché de plein fouet par la volatilité des prix internationaux - que le gouvernement tente de corriger en encourageant la production locale. Selon la FAO, les besoins extérieurs en blé devraient se tasser dès la campagne 2011-2012.
Valeur associée
  Libellé Bourse Dernier Var. Vol.
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant