Forte hausse de la collecte des livrets défiscalisés

le
2
FORTE HAUSSE DE LA COLLECTE DES LIVRETS DÉFISCALISÉS
FORTE HAUSSE DE LA COLLECTE DES LIVRETS DÉFISCALISÉS

PARIS (Reuters) - La collecte du Livret A et du Livret de développement durable (LDD) a explosé en octobre à la faveur du relèvement des plafonds de ces deux produits d'épargne défiscalisés intervenu le 1er octobre.

Selon les chiffres diffusés mercredi par la Caisse des dépôts, leur collecte nette a été positive de 21,29 milliards d'euros, alors qu'elle est généralement faible à l'automne. Elle avait ainsi été de 190 millions en septembre et de 390 millions en octobre 2011.

Le Livret de développement durable, dont le plafond a été doublé à 12.000 euros, a enregistré 13,94 milliards d'euros de collecte nette. Quant au Livret A, dont le plafond a été relevé de 25% à 19.125 euros, avant une autre hausse de 25% prévue en principe avant la fin de l'année, sa collecte nette a été positive de 7,35 milliards d'euros.

L'encours total des deux produits atteignait ainsi 325,5 milliards d'euros à fin octobre, dont 239,9 milliards pour le livret A et 85,6 milliards pour le LDD, contre 280,6 milliards à fin octobre 2011 et 286,8 milliards fin 2011.

Dans un communiqué, Philippe Crevel, économiste du Cercle des épargnants, souligne que la plus forte collecte enregistrée par le LDD tient notamment au fait que "6,6 millions de LDD étaient au plafond avant le relèvement contre 5,2 millions pour le Livret A".

Outre leur taux attractif de 2,25%, qui se compare avec un rendement de 2,16% mercredi pour les obligations à taux fixe à dix ans du Trésor français, ces deux produits bénéficient de leur caractère défiscalisé au moment où le gouvernement prévoit d'assujettir en 2013 dividendes, intérêts des obligations et livrets bancaires au barème de l'impôt sur le revenu.

ÉPARGNE DE COURT TERME

Philippe Crevel fait valoir en outre que, quand un gouvernement annonce des augmentations d'impôt, les Français ont tendance à accroître leur effort d'épargne de précaution.

L'économiste estime que la hausse record de la collecte du Livret A et du LDD tient à des transferts en provenance des comptes courants des banques, qui ont fortement progressé depuis le début de la crise, des comptes sur livret et un peu de l'assurance-vie.

Il souligne encore que le relèvement de leurs plafonds favorise l'épargne de précaution de court terme alors que le rapport Gallois, repris en cela par le pacte de compétitivité du gouvernement, a insisté sur la nécessité de favoriser une épargne longue orientée vers les entreprises.

Le gouvernement a justifié les mesures en faveur du Livret A et du LDD, qui figuraient au nombre des promesses de campagne de François Hollande, par la nécessité d'augmenter les moyens de financement du logement social et de financer la future Banque publique d'investissement.

Pour Philippe Crevel, la croissance de l'épargne défiscalisée devrait se prolonger d'autant plus qu'une nouvelle hausse de 25% du plafond du Livret A est dans les tuyaux, l'objectif étant de le multiplier par deux avant la fin du quinquennat.

Un rapport sur l'épargne remis fin septembre au gouvernement anticipait, sur la base d'un "relatif consensus", que le doublement des plafonds du Livret A et du LDD pourrait entraîner une hausse de leur collecte comprise entre 30 et 55 milliards d'euros sur une période de 18 mois à deux ans.

Le gouvernement a chargé deux députés socialistes, Karine Berger et Dominique Lefebvre, d'un rapport sur les moyens de développer l'épargne longue.

Yann Le Guernigou, édité par Dominique Rodriguez

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • lopez69 le mercredi 21 nov 2012 à 15:58

    Vont pouvoir bientôt les taxer!

  • techluxo le mercredi 21 nov 2012 à 15:21

    Normal l'avenir resteen suspension , il y a qua voir les maisonsen attente de vente, les veulent plus acheter préfére la locationpauvre france