Forte croissance des offres publiques en 2011

le
0
(NEWSManagers.com) - Cinquante-trois offres publiques ont été recensées en France en 2011, soit presque deux fois plus que les 27 opérations comptabilisées en 2009 et 2010, et plus que les 40 opérations de 2008, selon la troisième édition annuelle de l'Observatoire des Offres publiques du cabinet Ricol Lasteyrie. Après deux années de très faible activité, le marché des fusions-acquisitions est reparti.

Le montant de capital acquis au cours de ces opérations s'élève à 7,7 milliards d'euros à comparer avec 1,13 milliard en 2010 (x7), 491 millions en 2009 (x15). C'est moins cependant que les 12,28 milliards enregistrés en 2008 (- 37,3 %).

Dans 29 cas (54,12 %), les offres sont lancées par des tiers tandis que dans 24 cas (45,28%), ce sont les actionnaires de l'entreprise ou l'entreprise elle-même qui prennent l'initiative de l'offre. Comme en 2010, seules deux opérations peuvent être qualifiées d'hostiles.

La prime moyenne offerte aux détenteurs d'actions est de 31,1 % par rapport au dernier cours de bourse. Mais elle n'est que de 9,87 % par rapport à la valeur intrinsèque des entreprises cibles évaluée par les experts indépendants. Cet écart reflète la faiblesse des valorisations boursières, surtout au cours de la deuxième partie de l'année.

On observe en 2011 plusieurs OPA lancées par des fonds d'investissement américains sur des sociétés de technologie françaises. Un certain nombre de sociétés internet ont également été vendues l'an dernier.

Vingt-quatre sociétés ont été retirées de la Bourse à la suite d'offres publiques contre neuf sociétés en 2010. Un certain nombre d'acquéreurs n'ont pas réussi à atteindre le seuil des 95 % du capital, nécessaire pour effectuer un retrait obligatoire, en raison d'offres jugées trop faibles.

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant