Forte baisse du résultat d'Eni en raison de la Libye, du Nigeria

le
0
DEUXIÈME TRIMESTRE EN FORT RECUL POUR ENI
DEUXIÈME TRIMESTRE EN FORT RECUL POUR ENI

MILAN (Reuters) - Eni a annoncé jeudi une baisse plus marquée que prévu de son bénéfice net du deuxième trimestre, affecté par les pertes de Saipem, sa filiale de services pétroliers détenue à 43%, ainsi que d'une baisse de la production en provenance de Libye et du Nigeria.

Le groupe pétrolier italien, numéro sept mondial en termes des volumes, a ainsi dégagé sur la période un résultat ajusté de 580 millions d'euros, soit un repli de 55%, alors que les analystes interrogés par Reuters avaient anticipé 683 millions.

Eni a précisé tabler pour l'ensemble de l'année sur une production d'hydrocarbures équivalente à celle de 2012 en prenant en compte une poursuite des perturbation affectant ses activités en Libye et au Nigeria.

Le groupe a ajouté que ses ventes de gaz devraient être inférieures à celles de l'année dernière.

L'administrateur délégué d'Eni, Paolo Scaroni, a dit anticiper une amélioration significative des résultats du groupe au second semestre.

Stephen Jewkes, Benoît Van Overstraeten pour le service français

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant