Forte baisse de la natalité en Italie

le
0
    ROME, 19 février (Reuters) - L'Italie a connu en 2015 son 
taux de natalité le plus faible depuis l'unification, il y a 154 
ans, et sa population a baissé pour la première fois depuis 
trente ans, selon les chiffres communiqués vendredi par 
l'Institut national des statistiques (Istat).  
    Les décès ont, quant à eux, augmenté de 9%, ce qui a fait 
bondir le taux de mortalité à un niveau sans précédent depuis la 
Seconde Guerre mondiale et entraîné une baisse de l'espérance de 
vie.  
    L'Istat a recensé l'an dernier 488.000 naissances, soit 3% 
de moins que l'année précédente, pour 653.000 décès.    
    "De la même façon que l'absence de perspectives positives 
freine les investissement des industriels, les difficultés 
rencontrées par les jeunes couples, en particulier en termes 
d'emploi et de logement, les dissuadent de faire des enfants", 
explique l'Institut. 
    L'espérance de vie est passée de 85 à 84,7 ans pour les 
femmes et de 80,3 à 80,1 ans pour les hommes. Elle n'avait 
jamais autant régressé depuis 1974, année de sa première 
évaluation.  
    Au total, l'Italie, qui compte 60,7 millions d'habitants, en 
a perdu 139.000. Si on excepte le léger recul de 1986, la 
croissance de la population était continue depuis 1952.  
 
 (Isla Binnie, Jean-Philippe Lefief pour le service français) 
 
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant