Forte augmentation des procès-verbaux à la volée

le
0
L'automobiliste est moins vigilant quand il ne s'attend pas à être sanctionné. La préfecture note une augmentation des procès-verbaux de 9% et une baisse des excès de vitesse quand relevés par les radars fixes.

Les chiffres liés à l'activité répressive des forces de l'ordre parisiennes témoignent également d'une amélioration des comportements sur la route. La préfecture note notamment un «net recul des excès de vitesse». Relevés par les radars fixes, ils baissent de 13,2% et de 26% par le biais des radars mobiles.

Toutefois, les contrôles inopinés de la vitesse donnent lieu à une tendance inverse: une augmentation des procès-verbaux de 9% (21.935, contre 20.133 en 2009). Le signe que l'automobiliste est moins vigilant quand il ne s'attend pas à être sanctionné. Sans doute la raison pour laquelle aussi, le nombre des PV à la volée s'envole. Cette pratique qui consiste à verbaliser sans interception enregistre une hausse de 62,2% des contraventions (1095, contre 675 en 2009).

Autre indicateur positif: le nombre de conduites sans permis est en baisse de 5,2% (6733, au lieu de 7101). Par ailleurs, les franchissements de feux rouges chutent de près de 16%, passant de 40.80

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant