Forte accélération des ventes au détail aux USA en février

le
1
FORTE ACCÉLÉRATION DES VENTES AU DÉTAIL AUX USA EN FÉVRIER
FORTE ACCÉLÉRATION DES VENTES AU DÉTAIL AUX USA EN FÉVRIER

WASHINGTON (Reuters) - La croissance des ventes au détail a accéléré en février aux Etats-Unis en février, à un rythme plus de deux fois supérieur aux attentes, la hausse des prix de l'essence n'ayant pas freiné les achats d'automobiles et d'autres biens.

Les chiffres publiés mercredi par le département du Commerce laissent penser que le niveau de la consommation américaine, qui représente 70% de l'économie, ne ralentira pas au cours du premier trimestre 2013, après avoir connu une croissance de 2,1% lors des trois précédents mois.

Les ventes au détail ont augmenté de 1,1% le mois dernier, leur plus haut niveau depuis septembre, contre +0,5% attendu par une majorité d'économistes, après une hausse de 0,2% (révisé de +0,1%) en janvier.

Les ventes hors automobile, essence et matériaux de construction, qui reflètent plus fidèlement la part de la consommation dans le produit intérieur brut (PIB), ont avancé de 0,4% après une hausse de 0,3% en janvier.

A Wall Street, ces chiffres ont ralenti les prises de bénéfices et le Dow Jones perdait 0,12% vers 14h40 GMT. Le dollar s'est renforcé face au yen et à l'euro.

Plusieurs indicateurs ont récemment été témoins de la solidité de l'économie américaine, face à l'alourdissement de la fiscalité et en vue des effets du gel de 85 milliards de dollars de dépenses publics, ordonné au début du mois en raison de l'impasse budgétaire au Congrès.

Les créations d'emplois se sont accélérées en février et l'activité manufacturière a enregistré sa meilleure performance en un an et demi.

"Ces chiffrent confirment que l'économie américaine continue à montrer une résistance rassurante face aux turbulences budgétaires, et que la consommation va aider l'économie à continuer à reprendre au cours du premier trimestre", a déclaré Chris Williamson, économiste en chef chez Markit.

Lucia Mutikani; Nicolas Delame et Julien Dury pour le service français

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • marshaka le mercredi 13 mar 2013 à 16:54

    Et oui, forte hausse des dépenses dont LA MOITIE provient de la hausse du prix de l'essence, ce qui n'est pas excellent pour la croissance, toutes ses stats sont bidonnées...