Forsane Alizza, un groupuscule dissous en février 2012

le
0
Forsane Alizza, alias les «Cavaliers de la fierté», groupuscule fondamentaliste, a été frappé de dissolution depuis le 29 février 2012 par le ministre de l'Intérieur, Claude Guéant.

Forsane Alizza, alias les «Cavaliers de la fierté», était dans le collimateur de la police depuis plusieurs mois. Considéré dans une récente note des services de renseignements portée à la connaissance du Figaro comme un «groupement de fait pro-djihadiste», ce groupuscule fondamentaliste a été frappé de dissolution depuis le 29 février 2012 par le ministre de l'Intérieur, Claude Guéant, en vertu de la loi du 10 janvier 1936 portant sur les «groupes de combats et milices privées». Opérée par décret du président de la République en Conseil des ministres, elle est contresignée par le premier ministre et le ministre de l'Intérieur.

Articulé autour d'un noyau dur estimé à une quinzaine de personnes, le groupuscule Forsane Alizza a commencé d'emblée à faire parler de lui à l'occasion d'événements médiatisés.

Promotion de la lutte armée

Dès le 17 septembre 2010, les Cavaliers de la fierté manifestent à Limoges pour protester contre la menace d'un pasteu

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant