Formule E - Malaisie : les Renault à l'eau et un sacré scénario !

le
0
Bilan très mitigé pour Renault-e.dams en Malaisie : Sébastien Buemi, premier des qualifications, termine 12e et Nicolas Prost ne fait pas mieux que 10e.
Bilan très mitigé pour Renault-e.dams en Malaisie : Sébastien Buemi, premier des qualifications, termine 12e et Nicolas Prost ne fait pas mieux que 10e.

« À tous ceux qui pensent encore que la Formule E n'est pas excitante, je n'ai qu'une réponse : regarder cette course ! » Sam Bird affiche un large sourire : l'Anglais, parti 14e sur la grille de départ, termine 3e et offre à DS-Virgin son premier podium de la saison. C'est le Brésilien Lucas di Grassi (Abt), troisième de la saison dernière, qui remporte la victoire à l'issue d'une course folle qui a compté quatre leaders différents. Dans la chaleur étouffante de Putrajaya (39° C ressenti et 48° au sol), c'est en revanche la douche froide pour Renault : Sébastien Buemi, premier des qualifications, termine 12e et Nicolas Prost ne fait pas mieux que 10e. Lucas di Grassi en profite pour prendre les commandes du classement (43 points) devant Buemi (35 points) et Sam Bird (24 points).

LE FAIT DE COURSE : des batteries en question

En plus des incidents de course « classiques », dont l'accrochage au premier virage entre Nick Heidfeld (Mahindra) et Jean-Éric Vergne (DS-Racing), cinq pilotes ont dû subitement s'immobiliser en pleine course, avant de pouvoir repartir. Rapidement, les batteries des monoplaces sont pointées du doigt. Dans le paddock de Putrajaya, une rumeur évoque le fait qu'une partie des écuries n'auraient pas bénéficié des nouvelles batteries promises en début de saison par Williams. Résultat : les nouvelles ont été équipées d'une puce qui les chauffe volontairement afin...

Lire la suite sur Le Point.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant