Formule E-ePrix de Londres : Un scenario pathétique sacre Sébastien Buemi

le
0

Le titre de champion de Formule E 2015-2016 s’est joué dans la dernière course, à Londres. Et au terme d’une course animée, un scenario à la limite du pathétique a offert le titre au Suisse Sébastien Buemi alors que Nicolas Prost a confirmé sa domination sur le week-end londonien.

A quoi tient un titre de champion ? Pour cette saison de Formule E, c’est au meilleur tour en course de la dernière épreuve de la saison que la décision a été faite au terme d’une course échevelée, mais aussi pathétique. A égalité de points à l’entame des 33 tours de la deuxième course disputée ce week-end à Londres, dans Battersea Park, Sébastien Buemi et Lucas di Grassi ont offert au public londonien un spectacle loin d’être glorieux. Tout est parti d’un départ pas forcément réussi du pilote suisse de l’écurie Renault e.dams avec son coéquipier Nicolas Prost dans la roue. Au premier freinage, le pilote brésilien de l’écurie Abt Schaeffler Audi Sport a freiné de manière trop tardive et est allé harponner, purement et simplement, son rival.

Onboard with @lucasdigrassi as he hits @lucasdigrassi on the opening lap. Brough to you by @hpe https://t.co/uoga8gHn9W

— FIA Formula E (@FIAformulaE) 3 juillet 2016
Le résultat est que les deux monoplaces étaient trop abimées pour couvrir la moitié de la distance de course. Pendant ce temps-là, Nicolas Prost a réalisé une course exemplaire, passant à travers les trois interventions de la voiture de sécurité pour creuser à chaque fois un écart de plus de cinq secondes sur ses rivaux et ne jamais être inquiété pour une deuxième victoire en deux courses, qui lui assure la troisième place au classement pilotes et un nouveau titre constructeurs pour Renault e.dams. Il s’impose devant l’Allemand Daniel Abt et le Belge Jérôme d’Ambrosio alors que les autres Français engagés, Loïc Duval, Stéphane Sarrazin et Jean-Eric Vergne prennent respectivement les quatrième, cinquième et septième places de cette dernière course de la saison.

Une course ridicule au meilleur tour

S’ils étaient tous deux hors course pour marquer des points en terminant dans les dix premiers, Sébastien Buemi et Lucas di Grassi avaient un ultime objectif dans cette dernière course de la saison, et une dernière chance de se départager autrement qu’au nombre de premières, deuxièmes ou troisièmes places : le meilleur tour en course, qui rapporte deux points à son détenteur. C’est alors que les deux pilotes ont rendu cette course tout simplement pathétique. Après avoir ramené à bon port leurs monoplaces abimées, les deux pilotes ont sauté dans leur deuxième voiture pour s’offrir une dernière chance de signer le meilleur temps en course. Si Lucas di Grassi a frappé le premier, Sébastien Buemi a pris le temps de rester dans son stand pour attendre le moment le plus opportun pour ressortir avec une piste libre pour tout donner sur un ou deux tours.
Et c’est alors que le duel à distance est devenu un véritable, et pathétique, jeu du chat et de la souris. En effet, le Brésilien n’a pas hésité à attendre en piste le Suisse, ou à sortir des stands juste devant lui, pour venir perturber ses tentatives de meilleur tour. On a alors assisté à des scènes surréalistes voire ridicules, autant que les conversations radio entre Sébastien Buemi et son stand, qui ont tenté de prendre Lucas di Grassi à son propre jeu. C’est dans le dernier quart de course, profitant de l’écart de huit secondes créé par son coéquipier Nicolas Prost vis-à-vis de ses rivaux, que le Suisse a pu s’octroyer une fenêtre de tir suffisamment large pour attaquer sur un tour complet sans être gêné. C’est donc pour deux infimes points après onze course que Sébastien Buemi est couronné champion, un an après avoir laissé passer l’occasion, là-aussi dans la dernière course à Londres. Le Suisse remettra en jeu sa couronne dès le 9 octobre prochain avec la première course de la saison 3 de Formule E, dans les rues de Hong-Kong.
FORMULE E / ePRIX DE LONDRES
Deuxième course (33 tours) - Dimanche 3 juillet 2016
1- Nicolas Prost (FRA/Renault e.dams)
2- Daniel Abt (ALL/Abt Schaeffler Audi Sport) à 7’’633
3- Jérôme d’Ambrosio (BEL/Dragon Racing) à 22’’524
4- Loïc Duval (FRA/Dragon Racing) à 23’’290
5- Stéphane Sarrazin (FRA/Venturi) à 24’’984
6- Bruno Senna (BRE/Mahindra Racing) à 27’’174
7- Jean-Eric Vergne (FRA/DS Virgin Racing) à 1’07’’002
8- Nick Heidfeld (ALL/Mahindra Racing) à 1’07’’544
9- Antonio Felix da Costa (POR/Team Aguri) à 1’08’’324
10- Nelson Piquet Jr (BRE/NextEV TCR) à 1’14’’270
Classement du championnat pilotes
1- Sébastien Buemi (SUI/Renault e.dams) 155 points
2- Lucas di Grassi (BRE/Abt Schaeffler Audi Sport) 153
3- Nicolas Prost (FRA/Renault e.dams) 115
4- Sam Bird (GBR/DS Virgin Racing) 88
5- Jérôme d’Ambrosio (BEL/Dragon Racing) 83
6- Stéphane Sarrazin (FRA/Venturi) 70
7- Daniel Abt (ALL/Abt Schaeffler Audi Sport) 68
8- Loïc Duval (FRA/Dragon Racing) 60
9- Jean-Eric Vergne (FRA/DS Virgin Racing) 58
10- Bruno Senna (BRE/Mahindra) 52
Classement du championnat constructeurs
1- Renault e.dams 270 points
2- Abt Schaeffler Audi Sport 221
3- DS Virgin Racing—6
4- Dragon Racing—3
5- Mahindra Racing 103
6- Venturi 103
7- Andretti 49
8- Team Aguri 34
9- NextEV TCR 17
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant