Formule 1 : pourquoi les qualifications font jaser

le
0
À Melbourne, les Ferrari ont rapidement décidé de rester au garage et de ne pas « rouler » davantage lors des qualifications. Résultat : le verdict était tombé plus de trois minutes avant la fin de la séance. Encore moins de suspense que l?an dernier !
À Melbourne, les Ferrari ont rapidement décidé de rester au garage et de ne pas « rouler » davantage lors des qualifications. Résultat : le verdict était tombé plus de trois minutes avant la fin de la séance. Encore moins de suspense que l?an dernier !

Chaque semaine, le petit monde de la F1 bruisse de rumeurs et de polémiques qui font la joie des gazettes et des sites internet dédiés à la discipline. En ce début de saison, c'est le format des qualifications qui cristallise les tensions. En Australie, lors du premier week-end de course, pilotes, ingénieurs ou directeurs d'écurie se sont largement exprimés contre ce nouveau système. Pourtant, la FIA a annoncé que les qualifications seront reconduites exactement selon ce format. Retour sur une nouveauté qui agace profondément les fans comme la majorité des pilotes.

Quel est le nouveau système des qualifications ?

Pour renouveler le suspense, la FIA et la FOM ? la Formula One Management, dirigée par Bernie Ecclestone ? ont souhaité modifier le format des qualifications, qui définit la veille de la course la grille de départ. La saison dernière, il fallait attendre la fin de chaque phase (Q1, Q2, Q3) pour que les voitures ayant réalisé les moins bons chronos soient éliminées. Cette année, des monoplaces sont éliminées toutes les 1'30''. En Australie, lors du premier Grand Prix, plusieurs pilotes se sont fait piéger comme Romain Grosjean (Haas F1) qui n'a pas eu le temps de changer de pneus (19e). Mais surtout, dans l'ultime phase (Q3), les Ferrari ont rapidement décidé de rester au garage et de ne pas « rouler » davantage. Résultat : le verdict était tombé plus de...

Lire la suite sur Le Point.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant