Formule 1 : Lotus veut à nouveau faire confiance à Renault

le
0
L'étrange nez double de la Lotus et un tout nouveau moteur, beaucoup de choses à tester pour Romain Grosjean dont c'étaient les premiers tours de roue avec la monoplace 2014.
L'étrange nez double de la Lotus et un tout nouveau moteur, beaucoup de choses à tester pour Romain Grosjean dont c'étaient les premiers tours de roue avec la monoplace 2014.

L'écurie Lotus de Formule 1 a annoncé jeudi la "prolongation" de son "fructueux partenariat châssis-moteur" avec Renault Sport F1 "pour la saison 2014 et au-delà". Cette annonce a eu lieu alors que la nouvelle Lotus E22 à moteur Renault V6 turbo hybride a fait ses premiers tours de roue officiels mercredi, à Bahreïn, sur le circuit de Sakhir, lors de la deuxième semaine d'essais de préparation à la saison 2014. Elle avait déjà bouclé 100 km de rodage sur le circuit de Jerez, lors d'un "filming day". L'équipe anglo-luxembourgeoise, toujours basée à Enstone, au Royaume-Uni, et propriété du fonds d'investissement Genii Capital de Gérard Lopez, s'appelait encore Renault F1 quand Fernando Alonso est devenu champion du monde en 2005 et 2006. Le nouveau moteur Renault, baptisé "Energy F1-2014" a été conçu en adéquation avec le nouveau règlement technique et les changements radicaux qui l'accompagnent dans le Championnat du monde de F1, rappellent Lotus et Renault Sport F1 dans un communiqué commun.V6 35 % plus économe Grâce à l'énergie récupérée au niveau des gaz d'échappement et au freinage, convertie ensuite en puissance électrique et mécanique, le Renault Energy F1-2014 est un moteur 35 % plus économe que la génération précédente de moteurs V8. Il équipera en 2014 quatre écuries, Red Bull Racing, la Scuderia Toro Rosso, le Lotus F1 Team et Caterham F1. "Le partenariat entre Lotus F1 Team et Renault Sport F1 a été couronné de...

Lire la suite sur Le Point.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant