Formule 1 : chaude intersaison avant la "révolution"

le
0
Red Bull dévoilera sa monoplace mardi prochain au cours des premiers essais libres à Jerez, en Espagne.
Red Bull dévoilera sa monoplace mardi prochain au cours des premiers essais libres à Jerez, en Espagne.

Dans un peu plus de deux mois, le championnat de Formule 1 reprendra ses droits à Melbourne, en Australie (ci-contre, photo l'an passé). Mais avant, les écuries ne chôment pas, d'autant que l'intersaison est particulièrement animée. Le changement de moteur, qui engendre également une modification de l'ensemble des monoplaces et de la façon de piloter, a obligé les écuries à travailler d'arrache-pied tout l'hiver. Car ce que les acteurs de la F1 s'apprêtent à vivre, ce n'est rien de moins qu'une "révolution", comme peu de disciplines sportives et mécaniques ont pu connaître. Ce constat est partagé par Julien Fébreau, qui commente la F1 sur Canal+ : "Nous n'aurons aucune réponse ni un aperçu du niveau des écuries avant Melbourne." Pourtant, la phase qui s'ouvre ces prochains jours va continuer à alimenter les rumeurs et les on-dit. En effet, chacune des écuries présentera sa monoplace dans le sillage de Force India, ce mercredi. Puis direction la semaine prochaine vers le circuit espagnol de Jerez, où auront lieu les premiers essais libres à partir de mardi. Avant les premiers tours de piste, Auto-Addict revient sur ce qui a fait l'actualité de ces derniers mois.

Monoplaces : la course contre la montre

"Même lorsqu'il y a peu de changements d'une année sur l'autre, les écuries ne sont jamais en avance sur leur programme. Alors, dans le cas présent, ça s'active encore plus", résume Julien Fébreau, comme pour mesurer l'importance des...

Lire la suite sur Le Point.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant