Formula E : la révolution est en marche

le
0
La Formula E est une monoplace électrique conçue pour disputer des courses en ville. La première épreuve est prévue pour le 13 septembre prochain dans les rues de Pékin.
La Formula E est une monoplace électrique conçue pour disputer des courses en ville. La première épreuve est prévue pour le 13 septembre prochain dans les rues de Pékin.

Tout a été très vite. Il y a deux ans, en effet, la Formula E n'était encore qu'une idée dans la tête d'Alejandro Agag, homme d'affaires espagnol, par ailleurs patron de l'écurie Addax de GP2. Ayant fait ses premières armes dans la politique, en Espagne, puis au Parlement européen, il n'a pas eu de mal à convaincre Jean Todt, le patron de la FIA (Fédération internationale de l'automobile), de l'intérêt d'un championnat qui servirait de laboratoire de recherche et de développement pour la voiture électrique. C'est le 27 août 2012 qu'est signé l'accord entre la FIA et Formula E Holding (FEH), la structure créée par Agag pour promouvoir ce championnat. Le temps de fignoler le cahier des charges, et dès le mois de novembre, une commande de 42 voitures est passée à Spark Racing Technology, la société créée pour l'occasion par Frédéric Vasseur, patron d'ART Grand Prix et figure reconnue du sport automobile français. Laboratoire à roulettes Avec Renault chargé de veiller à l'intégration du système, les meilleures compétences ont été recrutées : McLaren pour le moteur électrique et l'électronique, Williams pour les batteries, Dallara pour le châssis, réalisé en fibre de carbone et aluminium, et, bien sûr, Michelin pour les pneumatiques. Voyant là une belle occasion de renforcer sa contribution à la voiture propre, le manufacturier auvergnat a d'ailleurs tenu à proposer un pneu dont les enseignements pouvaient être directement...

Lire la suite sur Le Point.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant