Formation professionnelle : un magot gaspillé

le
19
La formation professionnelle ne concerne pas suffisamment les moins qualifiés et les salariés des petites entreprises.
La formation professionnelle ne concerne pas suffisamment les moins qualifiés et les salariés des petites entreprises.

On n'en parle pas. Ou si peu. Une réforme essentielle pour la compétitivité des entreprises et la lutte contre le chômage est depuis fin septembre sur la table des partenaires sociaux (patronat et syndicats). Cette réforme, c'est celle de la formation professionnelle. L'enjeu est considérable, y compris sur le plan financier. En France, la formation professionnelle aspire plus de 30 milliards d'euros par an (un point et demi de la richesse nationale annuelle tout de même) pour des résultats pour le moins médiocres. "Le système français de formation professionnelle est caractérisé par une grande complexité, propre à décourager ses utilisateurs, qu'il s'agisse des salariés, des employeurs ou des demandeurs d'emploi", écrivent l'économiste Gilbert Cette et l'avocat Jacques Barthelemy, dans leur note* rédigée pour l'Institut de l'entreprise, un think tank financé par les grands groupes français. Les deux auteurs dénoncent "une usine à gaz" faite de "termes abscons à connotation technocratique". Un diagnostic largement partagé.

Un marché "éclaté et pléthorique"

Qu'on en juge. Plus de 50 000 prestataires proposent des formations, selon un rapport du Sénat de 2007. Au point que Gilbert Cette et Jacques Barthelemy décrivent un "marché éclaté et pléthorique, où les professionnels de qualité côtoient des prestataires dont l'efficacité est carrément insuffisante", faute de "certifications efficaces" et "d'évaluations rigoureuses"....

Lire la suite sur Le Point.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • M4328752 le samedi 23 nov 2013 à 00:06

    Ce qui me fait marrer ces sont les assoc qui se gavent...

  • MIKE3000 le vendredi 22 nov 2013 à 19:21

    les Partenaires Particuliers se chargent du dossier................... FO, le syndicat qu'il vous faut, le C-ancer G-énéralisé du T-ravail, et C-es F-outus D-e T-arés

  • g.farge le vendredi 22 nov 2013 à 17:54

    Bah, quand vous parlez à des pros du secteur, ils vous disent que les éléments retenus sont à mettre en corrélation avec leur chance de réussite, autrement dit, on décroche une formation si le centre est convaincu que vous réussirez, car c'est primordial pour lui, autrement dit, tout ça ne sert à rien car vous avez un niveau supérieur à ce qu'enseigne ce centre de formation. Comme destruction de valeur généralisée, là, on fait fort. Des montagnes d'euros engloutis dans des machines à gaz !

  • raph73 le vendredi 22 nov 2013 à 17:53

    l'utilisation des fonds de la formation pro' est alarmante. qui peut nous renseigner sur les controles prevus de ces fonds?... personne.

  • M4426670 le vendredi 22 nov 2013 à 17:50

    Faut pas s'inquiéter: le magot n'est pas perdu pour tout le monde!! Les organismes collecteurs sont gérer paritairement par les "partenaires sociaux"!

  • mipolod le vendredi 22 nov 2013 à 17:44

    Pour comprendre la gabegie de la formation professionnelle, essayez de vous procurer le rapport PERRUCHOT.

  • raph73 le vendredi 22 nov 2013 à 16:38

    he oui

  • crcri87 le vendredi 22 nov 2013 à 16:34

    Gaspillé mais pas pour tout le monde....

  • raph73 le vendredi 22 nov 2013 à 16:14

    tiens, demain je me fais formateur en escargot: "comment regarder les escargots et accompagner leur developpement à travers leur parcours" - bien ça, remunerateur et peu fastidieux. j aurai au moins le temps de reflechir, et bien remunere en +. cool

  • raph73 le vendredi 22 nov 2013 à 16:12

    systeme mal controlé, sommes engagees enormes (30 milliards)... ca sent l'escro.querie a plein nez