Formation : la folie des MOOC, ces cours en ligne

le , mis à jour le
1

Pascal Aquien, professeur à la Sorbonne, a beau être l'un des meilleurs spécialistes d'Oscar Wilde en France, il n'a jamais eu un tel auditoire : la session qu'il consacre en ce moment à l'auteur du « Portrait de Dorian Gray » compte plus de 4 000 inscrits. Bien loin de la centaine d'élèves devant lesquels il enseigne d'habitude. Il faut dire qu'il ne s'agit pas d'un cours classique en amphi mais d'un MOOC, le pendant numérique, accessible à tous et gratuitement depuis un ordinateur ou une tablette.

 

Toutes les matières en un clic

 

« C'est super bien fait », s'enthousiasme Sophie Vagner, une libraire mordue par ces épisodes qu'elle suit à 800 km de là, dans un village du Minervois (Hérault), simplement pour se cultiver. « Oscar Wilde, écrivain et penseur du langage » se décline en six volets d'une heure, qui seront égrenés sur la Toile au rythme d'un par semaine jusqu'à début décembre. A l'issue du cours, des exercices de compréhension sont proposés, les élèves peuvent aussi poser des questions à l'enseignant et échanger entre eux. « Réaliser un MOOC, c'est complètement différent d'un cours magistral. Cela demande un gigantesque travail, notamment de préparation. La difficulté est de créer une progression, avec de brèves séquences qui puissent être comprises par tous », souligne Pascal Aquien, qui a dû apprendre à se mettre en scène et à dire son texte face caméra, comme un acteur.

 

Selon la start-up My MOOC, qui référence l'ensemble de la production française, il existe déjà près 700 MOOC, dont plus de la moitié conçue par des universités. Signe de l'engouement des Français, la plate-forme de diffusion FUN, lancée en 2013 par le ministère de l'Enseignement supérieur, recense aujourd'hui plus de 2,2 millions d'inscriptions. « Les avantages sont nombreux. On apprend où l'on veut, quand on veut, sans pour autant jamais se sentir seul devant son ordi mais avec le sentiment ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • M7018387 il y a une semaine

    Je vous recommande d'attaquer avec un thème que vous maîtrisez déjà Cela permet d'apprendre à répondre aux questionnaire de validation jusqu'à obtenir 60% de bonne réponses et friser un diplôme virtuel. .