Ford réorganise sa direction, Mulally reste jusqu'en 2014

le
0
MULALLY RESTE À LA TÊTE DE FORD JUSQU'EN 2014
MULALLY RESTE À LA TÊTE DE FORD JUSQU'EN 2014

par Deepa Seetharaman et Paul Lienert

(Reuters) - Ford Motor a annoncé jeudi un remaniement de son équipe dirigeante avec la nomination d'un vétéran du groupe, Mark Fields, au poste de directeur général adjoint, tout en annonçant que le directeur général, Alan Mulally, resterait en poste au moins deux ans supplémentaires.

Sans aller jusqu'à annoncer que Mark Fields prendrait à terme la direction générale, le constructeur automobile américain place a confirmé son statut de favori pour la succession d'Alan Mulally, en lui confiant entre autres la responsabilité des réunions de direction hebdomadaires, l'un des signes les plus visibles du changement de culture mis en oeuvre ces dernières années.

Alan Mulally, âgé de 67 ans, restera directeur général "au moins jusqu'en 2014", soit un an de plus qu'attendu jusqu'à présent par les analystes, et son maintien en poste au-delà de cette échéance n'est pas exclu.

Le président exécutif, Bill Ford, a dit à plusieurs reprises qu'il espérait que le prochain directeur général serait issu des rangs du groupe, sans pour autant exclure de recruter hors de l'entreprise, comme il l'avait fait il y a six ans en débauchant Alan Mulally de chez Boeing.

"Ce n'est pas véritablement une transition que nous sommes en train d'annoncer", a-t-il déclaré jeudi lors d'une téléconférence avec des analystes et des journalistes.

"Nous avons vraiment une équipe formidable, qu'Alan a développée et parrainée, ce qu'il continuera de faire", a-t-il ajouté. "Mais n'allez pas y voir autre chose."

Mark Fields sera chargé de l'ensemble des activités opérationnelles tandis qu'Alan Mulally sera responsable du "développement stratégique à long terme" de sa stratégie "One Ford", fondée sur le rapprochement entre les différentes divisions du groupe dans le but de générer des économies d'échelle, de réduire les coûts et d'augmenter la rentabilité.

"L'un des messages clés d'aujourd'hui, c'est le fait que Mark va vraiment prendre la responsabilité du 'business plan' pour l'ensemble de l'entreprise. Je vais prendre du recul par rapport à cela et me concentrer sur le soutien à Mark", a dit Alan Mulally.

"Je serai là, je ne vais nulle part. Je serai là avec lui et pour le soutenir."

Parmi les autres nominations annoncées ce jeudi, Joe Hinrichs, qui mène les activités de Ford en Asie et en Afrique, remplacera Mark Fields à la tête des activités américaines, un poste que ce dernier occupait depuis 2005.

Paul Lienert à Detroit; Juliette Rouillon pour le service français, édité par Marc Angrand

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant