Ford Motor bat le consensus, peut-être un dividende en vue

le
0

DETROIT (Reuters) - Ford Motor a publié mercredi un bénéfice en baisse au troisième trimestre, conséquence d'une mauvaise appréciation de l'évolution des prix des matières premières qui l'a conduit à déprécier des positions de couverture.

Le constructeur automobile n'en a pas moins dégagé son dixième bénéfice trimestriel et a dépassé le consensus, prolongeant un redressement qui pourrait déboucher à terme sur la reprise d'un versement du dividende.

Le dernier dividende versé par Ford remonte à septembre 2006. Le directeur financier Lewis Booth avait dit la semaine dernière que Ford pourrait reprendre le versement d'un dividende avant de regagner une notation dans la catégorie d'investissement mais il n'a pas évoqué le calendrier qui pourrait être suivi à cette fin.

"Nous voulons reprendre le versement du dividende dès qu'à notre sens le bilan pourra le supporter; lorsque nous serons prêts à en parler, nous le ferons", a-t-il dit.

Ford n'est plus en catégorie d'investissement depuis 2005.

Le bénéfice net du groupe s'est établi à 1,65 milliard de dollars, soit 41 cents par action, contre 1,69 milliard de dollars, soit 43 cents par action un an auparavant.

Le chiffre d'affaires a progressé à 33,1 milliards de dollars contre 29 milliards de dollars l'année précédente.

Hors éléments exceptionnels, le BPA ressort à 46 cents, contre 44 cents attendu par les analystes du consensus Thomson Reuters I/B/E/S. Ces derniers tablaient par ailleurs sur un chiffre d'affaires de 29,9 milliards de dollars.

Ford a ramené sa dette dans l'automobile à 12,7 milliards de dollars durant le trimestre, soit une diminution de 1,3 milliard. Les efforts de réduction de la dette lui auront permis d'économiser autour d'un milliard de dollars dans le service de la dite dette cette année.

Le deuxième constructeur automobile américain a profité durant le trimestre d'une production plus soutenue que prévu en Amérique du Nord, les ventes automobiles s'étant maintenues durant l'été sans subir apparemment un nouvelle chute redoutée par certains analystes. Ford a relevé ses prévisions de production à l'international et en Amérique du Nord pour le quatrième trimestre.

Berni Woodall et Ben Klayman, Wilfrid Exbrayat pour le service français, édité par Gregory Schwartz

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant