Ford crée un choc en Belgique

le
0
Le constructeur américain a annoncé mercredi la fermeture de son usine de Genk.

C'est le choc en Belgique et l'effroi à Genk. L'usine Ford, qui produit des voitures familiales, fermera ses portes en 2014, mettant à la rue ses 4300 salariés. Si l'on y ajoute la sous-traitance, ce sont 10.000 emplois qui se retrouvent dans la balance. Ford étant le premier employeur dans cette province flamande du Limbourg, c'est toute la région qui se trouve frappée de plein fouet.

Syndicats et pouvoirs publics sont effarés: ils affirment avoir reçu, début septembre, l'assurance de la direction que leur usine fabriquerait les nouvelles Mondeo, S-Max et Galaxy. Malgré les difficultés de Ford, qui devrait encaisser un milliard de dollars de pertes en 2012 en Europe et souhaite concentrer sa production dans des usines moins nombreuses et plus grandes, ils estimaient avoir de nombreux atouts: Genk possède une presse, installation coûteuse en investissements de base, elle fou...



Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant