Forcing à l'ONU pour rallier la Russie sur la question syrienne

le
0
Alain Juppé est à New York pour appuyer une résolution condamnant la répression

Dans l'interminable statu quo diplomatique maintenu par la Russie sur le dossier syrien, une brèche est peut-être en train de s'ouvrir. La prudence s'impose, tant les ouvertures esquissées jusqu'à présent par Moscou se sont révélées illusoires. Alain Juppé avec ses homologues britannique et allemand ont néanmoins décidé de saisir la balle au bond. Ils seront à New York, mardi après-midi, pour appuyer le projet de résolution corédigé avec la Ligue arabe et présenté lundi par la Maroc. Objectif: tenter de faire voter, le plus rapidement possible, ce texte qui condamne la répression sanglante en Syrie et propose des négociations politiques pour sortir de la crise.

Le Conseil de sécurité entendra d'abord le rapport du secrétaire général de la Ligue arabe, Nabil al-Arabi, et du premier ministre du Qatar, Hamad Ben Jassem, après le retrait, samedi dernier, des observateurs dont la mission était devenue impossible. Un vote pourrait intervenir en fin de semaine. Son ...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant