Football: Wissam Ben Yedder, le doute faute de buts

le
0
LE BUTEUR TOULOUSAIN WISSAN BEN YEDDER VEUT REMONTER LA PENTE
LE BUTEUR TOULOUSAIN WISSAN BEN YEDDER VEUT REMONTER LA PENTE

par Jean Décotte

TOULOUSE (Reuters) - Wissam Ben Yedder, auteur de neuf buts en début de saison avec Toulouse, n'a plus marqué en Ligue 1 depuis trois mois et espère "remonter la pente" au printemps après avoir connu le doute.

La dernière fois que le petit attaquant (1,70 m, 68 kg) a fait trembler les filets, c'était contre Lyon le 25 novembre au Stadium, où il avait contribué d'un doublé à un succès 3-0.

Depuis, plus rien, à l'image de son équipe qui a sombré dans les profondeurs du classement après avoir tutoyé le podium à la fin de l'été. Toulouse est désormais 12e avant de recevoir le premier relégable Evian-Thonon-Gaillard samedi (20h00).

"J'ai toujours fonctionné comme ça: si je ne marque pas, je doute un peu", a expliqué Wissam Ben Yedder jeudi en conférence de presse.

"Mais quand ça dure une longue période comme ça, c'est difficile, parce que tout s'en va, la confiance..."

En octobre, le joueur de 22 ans s'est retrouvé au centre d'une polémique : comme quatre autres Bleuets, il a été très critiqué pour une escapade en boîte de nuit trois jours avant le match retour décisif des barrages de l'Euro Espoirs, perdu contre la Norvège (5-3).

La Fédération française de football a sanctionné les cinq fautifs et a suspendu Wissam Ben Yedder de toute sélection nationale jusqu'au 31 décembre 2013. Le joueur a fait appel et obtenu un sursis de trois mois, ce qui lui permettra d'être à nouveau sélectionnable le 1er octobre.

"Cette affaire avec les Espoirs, ça m'a un peu perturbé dans ma petite période", a reconnu l'intéressé.

"IL SE SENT UN PEU COUPABLE"

Son entraîneur Alain Casanova ne s'attendait pas à une aussi longue traversée du désert.

"Il y a eu tous ces petits problèmes avec la sélection Espoirs et il en a payé un peu les conséquences ensuite. Une petite perte de confiance, une petite perte de réussite", a souligné le technicien toulousain.

"C'est quelqu'un qui a toujours horreur de décevoir les gens qui lui font confiance, donc il se sent un peu coupable par rapport à ça. Mais c'est une période qui va lui servir aussi, et puis il va retrouver son efficacité", a-t-il ajouté, estimant que le printemps serait plus favorable à son jeu au sol et basé sur la technique.

"Comme je le lui disais, le fait de retrouver à la sortie de l'hiver des terrains beaucoup plus secs, moins gras, moins difficiles, ça va l'aider. A lui d'être plus concentré, plus malin dans ses déplacements, son placement (...) et surtout ne pas forcer sa finition."

Désormais neuvième du classement des buteurs alors qu'il a longtemps été le dauphin du Suédois Zlatan Ibrahimovic, le jeune attaquant formé à l'école du futsal compte aussi sur sa complémentarité avec la recrue Eden Ben Basat pour marquer à nouveau.

"Je m'entends bien avec Eden Ben Basat. Je peux jouer avec lui, comme je peux jouer derrière lui", a expliqué Wissam Ben Yedder.

Le numéro 7 toulousain a joué une demi-heure en duo avec l'Israélien lors du match nul contre Troyes, début février (2-2), et l'estime plus compatible avec son jeu que ne l'était Emmanuel Rivière, parti à Monaco lors du mercato.

"Rivière est un joueur qui allait de l'avant mais qui ne combinait pas avec les autres joueurs. Avec Eden c'est un peu plus le cas, on aura une bonne entente. L'association est très bonne", a-t-il assuré.

Edité par Grégory Blachier

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant