Football: violentes bagarres lors d'un match au Brésil

le
0
VIOLENTES BAGARRES ENTRE SUPPORTERS LORS D'UN MATCH DE FOOTBALL AU BRÉSIL
VIOLENTES BAGARRES ENTRE SUPPORTERS LORS D'UN MATCH DE FOOTBALL AU BRÉSIL

SAO PAULO (Reuters) - Trois personnes ont été hospitalisées dans un état grave après de violentes bagarres qui ont opposé dimanche plusieurs dizaines de supporters lors d'un match du championnat du Brésil qui a été interrompu pendant plus d'une heure.

Les échauffourées, dont les images ont été diffusées à la télévision brésilienne, ont opposé des supporters de l'Atletico Paranaense à ceux du Vasco de Gama, club menacé par la relégation.

Un hélicoptère des services de secours a dû se poser sur la pelouse afin d'évacuer un des blessés vers l'hôpital et les forces de la police anti-émeutes sont intervenues tirant des grenades lacrymogènes pour reprendre le contrôle de la situation.

Il n'y avait pas de forces de l'ordre présentes dans le stade au coup d'envoi, les organisateurs du match ayant simplement fait appel à des vigiles privés.

D'après la télévision, les supporters des deux équipes n'avaient pas été isolés les uns des autres.

Sur les images, on voit une vingtaine de supporters de Paranaense frapper à coups de pied un homme qui est à terre. On voit également un groupe de supporters du Vasco de Gama s'en prendre à un rival en lui écrasant le cou et la tête alors qu'il apparaît déjà inconscient.

"Pour un pays qui accueille la Coupe du monde l'année prochaine, c'est très triste", a dit Alessandro, gardien du Vasco. "Ce stade n'est pas sûr".

La rencontre se disputait dans une petite enceinte parce que le stade sur lequel évolue habituellement le Paranaense est en cours de rénovation afin d'accueillir quatre matches du Mondial.

Paranaense s'est imposé 5-1 et scellé le sort du Vasco qui est relégué en deuxième division. Paranaense termine troisième de son championnat et est qualifié pour la Coupe Libertadores en 2014.

Pierre Sérisier pour le service français

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant