Football : une histoire d'Euro #1976

le
0
Pour la première fois, une finale se décide sur une séance de tirs au but.
Pour la première fois, une finale se décide sur une séance de tirs au but.

 

L'Euro a trouvé sa vitesse de croisière. Après la réussite sportive de l'édition de 1972, l'UEFA décide de ne pas modifier la formule du tournoi. Le nombre de pays participants, 32, reste identique. La compétition commence par une phase de poules dont le modèle ressemble à celui de la Ligue des champions d'aujourd'hui : huit groupes de quatre équipes qui s'affrontent sur des matches aller-retour. Unique différence avec la C1, seul le premier de la poule est qualifié pour le tour suivant.

Le plateau de cette édition de 1976 est très relevé. Les Pays-Bas font figure de grandissimes favoris. Mais l'ambiance au sein de la sélection est détestable durant cette phase de poules. Johan Cruyff délaisse les siens lors des matches amicaux, mais aussi pour la rencontre du groupe 5 face à la Finlande. Les Oranjes battent 4-1 les Scandinaves le 3 septembre 1975 grâce à un triplé de van der Kuijlen, un attaquant du PSV guère apprécié par maître Johan. Le mois suivant, les Bataves se rassemblent en Pologne, en stage de préparation, avant d'affronter le 10 la sélection des Bia?o-Czerwoni. Les anciens de l'Ajax, Cruyff et Neeskens, rejoignent le groupe avec un jour de retard, ce qui provoque le courroux des joueurs du PSV Eindhoven qui refusent d'aller saluer les deux stars.

Une atmosphère délétère qui débouche sur une cinglante...

Lire la suite sur Le Point.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant