Football - Une histoire d'Euro #1964

le
0
Le sélectionneur José Villalonga est porté en triomphe après la victoire de l'Espagne à l'Euro 1964.
Le sélectionneur José Villalonga est porté en triomphe après la victoire de l'Espagne à l'Euro 1964.

En 1964, l'Euro est en croissance pour sa deuxième édition avec 29 équipes participantes, contre 17 quatre ans plus tôt. Mais la configuration du tournoi reste inchangée. Les sélections s'affrontent d'abord quelques années plus tôt dans des matches aller-retour appelés éliminatoires. À partir des demi-finales, lorsqu'il ne reste plus que quatre équipes, la compétition ne se déroule que dans un seul pays et le sort ne se joue que sur une seule rencontre et non plus sur deux matches.

L'URSS, tenante du titre, est préservée et n'entre en scène que pour les huitièmes de finale. Mais le plateau d'équipes que les Soviétiques ont devant eux est plus épicé qu'en 1960. L'Italie ne boude plus. Elle s'est inscrite cette fois-ci. Elle a d'ailleurs très belle allure. Les Italiens comptent dans leurs rangs la future légende Gianni Rivera et les deux vainqueurs de la Coupe des champions 1964 avec l'Inter : Giacinto Facchetti et Sandro Mazzola. Mais la Squadra Azzurra déçoit en se cassant les dents sur l'URSS dès les huitièmes. Elle perd 2-0 à l'aller en territoire soviétique. Au retour, elle fut menée 1-0 dès la demi-heure de jeu. Sandro Mazzola loupa un penalty en seconde période et Rivera n'égalisa qu'en fin de match.

La France sort l'Angleterre

L'Angleterre, future championne du monde en 1966, sort aussi prématurément dès le 1er tour préliminaire... à cause de la...

Lire la suite sur Le Point.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant