Football : Trezeguet à la retraite ?

le
0
Football : Trezeguet à la retraite ?
Football : Trezeguet à la retraite ?

La nouvelle est tombée ce mardi sur le site du journal argentin « Clarin » : l'attaquant franco-argentin David Trezeguet raccroche les crampons. Il « met un terme à sa carrière à 37 ans, malgré l'intérêt du club de Majorque (Baléares, Espagne) », selon le quotidien, qui précise que « l'information a été confirmée par son agent ». « Dans les prochains jours, il pourrait se rendre en Italie, où la Juventus lui aurait proposé un poste dans l'encadrement », ajoute Clarin. Un peu plus d'un mois après Thierry Henry, c'est un autre immense attaquant qui décide d'arrêter de faire trembler les filets.

Trezegoal a acquis un statut international à Monaco. Formé au club argentin de Platense, né à Rouen de parents argentins (son père était joueur professionnel dans cette ville), il a inscrit 62 buts avec le club monégasque. Il allait en marquer 171 sous le maillot de la Juventus entre 2000 et 2010. Puis il a complété son total à Alicante, en Espagne, avant de rentrer «au pays» à River Plate (2012-2013) et Newell's, puis de signer au Pune FC, dans le nouveau championnat indien.

Seul «accroc» à ce parcours de «serial buteur» : pas le moindre but inscrit lors de son passage éclair à Bani Yas (3 matchs), aux Emirats arabes unis, après Alicante et avant de rejoindre River.

Champion du monde avec l'équipe de France en'98, avec le culot de ses 20 ans et son accent argentin, il a surtout crevé l'écran en finale de l'Euro 2000 contre l'Italie, avec ce but en or d'une reprise de volée du gauche en pleine lucarne qui offrait le titre continental aux Tricolores. Six ans plus tard, en finale du Mondial allemand, il retrouvait les Transalpins. Cette fois-ci, lors de la séance des tirs au but, il envoya sa frappe sur la barre et contribua à la défaite tricolore.

VIDEO. Euro 2000 : le but en or de Trezeguet en finale

Il est le troisième meilleur buteur de l'histoire de l'équipe de France (34 buts en 71 ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant