Football: succès de prestige pour Anglais et Espagnols

le
0
L'ESPAGNE BAT L'URUGUAY 3-1 EN MATCH AMICAL
L'ESPAGNE BAT L'URUGUAY 3-1 EN MATCH AMICAL

LONDRES (Reuters) - L'Espagne, l'Argentine et surtout l'Angleterre se sont offert mercredi des victoires de prestige en matches amicaux, respectivement face à l'Uruguay (3-1), à la Suède de Zlatan Ibrahimovic (3-2) et au Brésil (2-1).

Les Allemands ont quant à eux réussi leur virée (2-1) au Stade de France où la Mannschaft, en premier lieu le milieu de terrain Mesut Özil, a livré aux Bleus une leçon de justesse de d'efficacité.

La rencontre entre les Pays-Bas et l'Italie s'est soldée par un match nul 1-1 arraché par les Azzurri dans le temps additionnel grâce à un but à bout portant du milieu de terrain du Paris Saint-Germain Marco Verratti.

Jeremain Lens avait ouvert le score (32e) pour des Néerlandais rajeunis - 22,3 ans de moyenne d'âge -. Le score semblait devoir en rester là tant les attaquants Stephan El Shaarawy et Mario Balotelli sont passés à côté du match.

"Les attentes pesant sur Balotelli et El Shaarawy étaient élevées en raison de leur statut en club (le Milan AC), mais il est temps pour eux de prendre leur responsabilité en équipe nationale", a prévenu le sélectionneur, Cesare Prandelli.

Contrairement à Marco Verratti, son coéquipier au PSG, Zlatan Ibrahimovic n'a pas marqué en Suède. Pas plus que l'Argentin Lionel Messi, l'autre grande attraction de ce match.

100e DE PUYOL

A Wembley, le Brésil s'est incliné face à l'Angleterre. De mauvais augure pour le sélectionneur, Felipe Scolari, qui effectuait son grand retour sur le banc de la Seleção qu'il a guidée à son cinquième titre de champion du monde, en 2002.

Fred a certes marqué juste après la pause (48e). Mais Ronaldinho a raté un penalty et les Anglais ont marqué deux fois, par Wayne Rooney (27e) et Frank Lampard à l'heure de jeu (60e).

En marquant un doublé, Pedro a prolongé sa série de bonnes prestations sous le maillot espagnol et largement participé à la victoire de la Roja sur l'Uruguay à Doha, au Qatar.

Comme souvent, les champions du monde ont eu la possession du ballon et, comme souvent, ils ont vite pris les commandes du match, cette fois-ci grâce à un but de Cesc Fabregas bien aidé par une maladresse du gardien uruguayen, Fernando Musler (16e).

Mais les Sud-Américains, demi-finalistes du dernier Mondial, en 2010, ont égalisé peu après la demi-heure de jeu à la suite d'une action menée en duo par Martin Caceres et Cristian Rodriguez, à la conclusion (32e).

Le Barcelonais Pedro a redonné l'avantage à la Roja, d'un tir à ras de terre à la 51e minute, avant d'enfoncer le clou à la 74e minute sur une passe de Cesc Fabregas.

Outre Pedro et Cesc Fabregas, un autre Espagnol était à l'honneur: Carles Puyol. Le défenseur central du FC Barcelone a honoré sa centième sélection, tout comme le Croate Stipe Pletikosa lors d'une victoire 4-0 contre la Corée du Sud.

Le Portugal s'est incliné 3-2 contre l'Equateur, malgré un but de Cristiano Ronaldo.

Simon Carraud pour le service français, édité par Pierre Sérisier

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant