Football : Rudi Garcia, de Corbeil-Essonnes à l'AS Roma

le
0
Devenu entraîneur de l'AS Roma en 2013, Rudi Garcia a livré quelques-uns de ses secrets dans son autobiographie.
Devenu entraîneur de l'AS Roma en 2013, Rudi Garcia a livré quelques-uns de ses secrets dans son autobiographie.

Il est l'un des meilleurs entraîneurs tricolores du moment, et, paradoxalement, c'est à l'étranger qu'il a choisi de s'exiler, plus particulièrement en Italie où il est devenu le premier Français à entraîner une équipe de Série A. Et pas n'importe laquelle, celle de la capitale, Rome, où la pression n'est comparable à nulle part ailleurs, où la ferveur dépasse parfois l'entendement. À quelques jours de ses 50 ans, Rudi Garcia s'est donc fendu d'un premier bilan de sa carrière dans le foot et de sa vie d'homme. Issu d'un milieu populaire, Garcia met un premier point d'honneur à rappeler qu'il s'est construit seul ou presque, loin du cursus classique des entraîneurs de l'Hexagone. "Rien ne m'est tombé tout cuit dans le bec. Je suis tout allé chercher avec le coeur. Seul. J'en éprouve, je le reconnais, une certaine fierté", dit-il en préambule de son récit. "Je n'ai pas bénéficié d'un quelconque réseau d'entraide, ou profité d'un lobby spécifique pour construire pas à pas ma carrière, notamment celle d'entraîneur. (...) Je ne me suis jamais appuyé sur la filière active représentée par la direction technique nationale de la Fédération. Je n'ai pas davantage été soutenu par le canal efficace de France 1998, ni par tout autre entourage dominant et puissant capable de vous propulser dans n'importe quel endroit." Amoureux des sportsLe grand public ne sait pas forcément qu'avant d'officier successivement sur les bancs de...

Lire la suite sur Le Point.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant