Football : Ribéry n'a «plus aucune envie de jouer pour la France»

le , mis à jour le
0

«Je n'ai plus aucune envie de jouer pour la France». Ce coup de colère qui risque bien de choquer est de l'ancien tricolore, Franck Ribéry. A un peu moins d'un mois de l'Euro qui se joue en France du 10 juin au 10 juillet, Ribéry claque définitivement la porte de l'équipe de France. Dans un entretien à l'hebdomadaire Sport Bild, paru dimanche, l'attaquant du Bayern ferme définitivement la porte à un éventuel retour en bleu. Mais quel retour ? Le sélectionneur Didier Deschamps ne l'a pas retenu parmi les 23 ni parmi les huit réservistes.

«J'ai refermé ce chapitre avec l'annonce de mon retrait en 2014», feinte l'attaquant du Bayern Munich, 33 ans, qui avait annoncé sa retraite internationale le 13 août 2014 après 81 sélections (16 buts). «Je ne pense plus qu'à ma carrière au Bayern, je me sens bien ici et me fais plaisir avec le football», assure encore «Kaiser Franck», sacré champion d'Allemagne samedi pour la 6e fois depuis son arrivée en 2007.

Loin de Clairefontaine après sa blessure qui l'a empêché de disputer le dernier Mondial, en 2014, Ribéry a vécu des moments difficiles, y compris avec son club où il retrouve depuis peu sa superbe et le jeu de haut niveau. L'enfant terrible du foot français a cependant laissé planer le doute en mars dernier. «Avant de penser à tout éventuel retour chez les Bleus, j'aimerais avoir une discussion avec Didier Deschamps, mais à la seule et unique condition que lui le désire également, pour voir ce qui est faisable».

«Ce n'est pas d'actualité», avait alors rétorqué le sélectionneur des Bleus, estimant qu'il «n'y a aucune raison de sacrifier une place pour lui (Ribéry)». Habile, Ribéry avait alors expliqué : «Je n'ai fait aucune offre à Deschamps. J'ai dit qu'il doit prendre les meilleurs pour l'Euro, pas que je voulais revenir en équipe nationale».

Mercredi dernier, en annonçant sa liste des 23 sélectionnés et 8 réservistes pour l'Euro, Deschamps n'avait ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant