Football: reprise sans changement ou presque à Bordeaux

le
0
BORDEAUX REPREND AVEC UN EFFECTIF PEU MODIFIÉ
BORDEAUX REPREND AVEC UN EFFECTIF PEU MODIFIÉ

par Claude Canellas

BORDEAUX (Reuters) - Les Girondins de Bordeaux ont repris jeudi le chemin de l'entraînement au Haillan avec un effectif peu modifié et encore incertain dans un contexte économique serré, mais avec des ambitions intactes et un statut à défendre.

Septièmes du dernier championnat, les Bordelais ont sauvé leur saison en remportant la Coupe de France face à Evian-Thonon-Gaillard (3-2). Ils disputeront donc une nouvelle fois la Ligue Europa, dont ils ont atteint les huitièmes de finale la saison dernière, éliminés par Benfica, futur finaliste.

Jeudi, ils devaient être 18 joueurs à reprendre sous les ordres de Francis Gillot, en l'absence des neuf internationaux qui ont bénéficié d'un délai supplémentaire et sont attendus le 14 juillet pour un départ en stage à Divonne-les-Bains, dans l'Ain.

Bordeaux a présenté à cette occasion sa seule et unique recrue, le défenseur central Jérémie Bréchet, 33 ans, qui a signé pour un an et s'est dit très heureux de rejoindre "un grand club, avec de grands joueurs et une grande histoire".

S'il s'agit pour l'heure de la seule nouveauté, deux départs sont acquis : le latéral Florian Marange, en fin de contrat, a refusé la proposition de son club formateur, et le jeune attaquant argentin Emiliano Sala, de retour d'Orléans (National) où il était prêté, est reparti pour un prêt d'un an à Niort (Ligue 2).

"ON A LE NOMBRE, LA QUALITÉ"

Bordeaux doit également gérer les retours de prêts des défenseurs Matthieu Chalmé et Vujadin Savic, ainsi que des attaquants Anthony Modeste et Jussiê.

Reste à Francis Gillot à mesurer l'apport de ces retours, l'efficacité de Modeste, qui a inscrit 14 buts en Ligue 1 avec Bastia, ayant un intérêt manifeste pour le président Jean-Louis Triaud. Le club allemand d'Hoffenheim lui a toutefois fait des propositions intéressantes.

L'effectif actuel "paraît intéressant", a souligné Jean-Louis Triaud, selon qui "des garçons se sont affirmés".

"On a 28 joueurs pros dans le groupe, on n'est pas spécialement à la recherche de nouveaux joueurs. S'il y a des départs, on verra mais on redémarre dans la sérénité", a prévenu le dirigeant girondin.

Il pourrait avoir à agir puisque des joueurs ont manifesté leur volonté de partir. Benoît Trémoulinas, à qui il reste un an de contrat, Lamine Sané, que le championnat anglais tente, et d'autres qui n'ont pas fermé la porte à un départ.

Il y a aussi le cas des joueurs en fin de contrat en juin 2014 et qui sont toujours en négociation avec le club pour une prolongation comme Grégory Sertic, Henri Saivet et André Biyogo-Poko. Si les positions ne s'accordent pas, ils partiront libres dans un an.

Celui de Julien Faubert, dont les six mois de contrat étaient arrivés à terme, a été réglé en fin de journée. Il s'est engagé pour les deux prochaines saisons.

"Quand on est à Bordeaux, on vise les cinq premières places. Mais il reste deux mois avant le mois de septembre et tout peut bouger. On a le nombre, la qualité", a assuré Francis Gillot, reconnaissant néanmoins que "c'est toujours difficile de préparer une saison avec un groupe qui est susceptible d'évoluer".

Edité par Gregory Blachier

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant