Football: relégué, Nancy songe déjà à son avenir en Ligue 2

le
0
NANCY SONGE DÉJÀ À SON AVENIR EN LIGUE 2
NANCY SONGE DÉJÀ À SON AVENIR EN LIGUE 2

par Dimitri et Rahmelow

NANCY (Reuters) - Trois jours après l'officialisation de la descente de l'AS Nancy-Lorraine en Ligue 2, son président, Jacques Rousselot, a défini mardi les contours de la prochaine saison alors que le club au chardon jouera son dernier match dimanche à Brest, autre relégué.

Le patron de la formation lorraine a d'abord confirmé le maintien au poste d'entraîneur de Patrick Gabriel, qui avait remplacé Jean Fernandez début janvier alors que le club ne comptait que 11 points en 19 matches.

"Il aurait été dégueulasse de ne pas lui proposer de continuer", a expliqué sans détour Jacques Rousselot entouré du technicien et de son adjoint, Vincent Hognon.

"On repart deux saisons avec Patrick. Il a redonné du beau jeu, une dynamique, du mouvement, une âme à cette équipe. Il a accepté, bien évidemment, partant du principe qu'il était un soldat et un serviteur de l'ASNL", a précisé Rousselot.

Patrick Gabriel, qui ne devait assurer qu'un intérim au poste d'entraîneur, a fait prendre 24 points à l'ASNL en 18 matches, faisant renaître le fol espoir du maintien en fin de saison. Cet espoir a toutefois été anéanti samedi après la défaite 2-1 à domicile contre Bastia.

"On va tabler sur un budget de 15 millions (d'euros), ce qui est important. On part sur la base de l'un des plus gros budgets de Ligue 2, si ce n'est le plus gros. On va être attendu au tournant", a dit Jacques Rousselot pour qui Nancy sera l'an prochain "le Monaco de cette année".

Les dirigeants avaient anticipé la relégation dès début janvier en procédant à la résiliation de contrat du capitaine brésilien André Luiz, au transfert de Massadio Haïdara à Newcastle et au prêt de Yohan Mollo à Saint-Etienne.

"YOHAN MOLLO? Il PEUT RESTER"

"On repartira avec 70-80% de notre effectif. On cèdera certains joueurs, mais ce n'est pas parce qu'on est en difficulté qu'on bradera", a prévenu l'actionnaire majoritaire du club lorrain dont, a-t-il souligné, "tous les joueurs sont encore sous contrat".

"Il y aura sept, huit départs, et un effectif de 22-23 joueurs avec comme objectif de remonter au plus vite. Mais on ne va pas se raconter des histoires. Ce n'est pas la peine de dire qu'on veut remonter à tout prix. Ça ne se fait pas comme ça."

Depuis l'officialisation de la relégation du club en Ligue 2, plusieurs agents et intermédiaires se sont manifestés en vue de la période estivale des transferts qui s'ouvrira à l'issue de la saison.

"Les valeurs sûres ? Yohan Mollo qui apporterait la possibilité d'un bon transfert. Il y a Salif Sané, Lossemy Karaboué, Benjamin Moukandjo. Romain Grange aussi. Et Thomas Mangani qui est aussi demandé", a détaillé Jacques Rousselot.

Le cas de Yohan Mollo, prêté à Saint-Etienne, vainqueur de la coupe de la Ligue et qui doit encore trois ans de contrat à Nancy, apparaît prioritaire. Son transfert pourrait permettre de combler tout ou partie du déficit de six millions d'euros prévu en fin de saison.

"Beaucoup d'offres ne correspondent pas au marché. S'il faut attendre le mois d'août, on attendra. Mollo reviendra à la reprise s'il n'y a pas d'autres possibilités. S'il peut rester ici ? Bien sûr ! Comme tous les autres. Nous pouvons assumer la masse salariale de cette équipe", a-t-il encore dit.

Edité par Jean-Loup Fiévet pour le service français

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant