Football - Real Madrid : le paradoxe Benítez

le
0
Rafael Benítez vit des heures compliquées du côté de Madrid.
Rafael Benítez vit des heures compliquées du côté de Madrid.

Juin 2015, le couperet tombe pour Carlo Ancelotti. Le technicien italien, l'homme qui a ramené la Décima, cette 10e Ligue des champions, un an plus tôt du côté de la Maison-Blanche, est limogé sans ménagement par le président Florentino Pérez. Au Real Madrid plus qu'ailleurs, il n'est pas question de faire des sentiments quand, dans le même temps, le Barça se fend d'un retentissant triplé Liga-Coupe du roi-Ligue des champions.

Ramener la Liga avant tout?

Un seul titre de champion en 7 ans (en 2012), c'est la dure réalité à laquelle le club merengue est aujourd'hui confronté. Une anomalie à très vite corriger sous peine de provoquer le courroux des socios de Santiago-Bernabéu, connus pour leur exigence. Plus que la Ligue des champions, gagner la Liga apparaît aujourd'hui comme une nécessité. Une mission que le président a remise entre les mains expertes de Rafael Benítez.

L'Espagnol, arrivé de Naples, ne débarque pas en terre totalement inconnue puisqu'il a effectué ses classes avec la Castilla du Real (l'équipe réserve) entre 1993 et 1995 après une carrière de joueur relativement anonyme. Révélé lorsqu'il coiffe les favoris en 2002 et 2004 pour remporter la Liga avec Valence, Benítez s'est surtout affirmé du côté de Liverpool, avec qui il reporte notamment la Ligue des champions en 2005 au terme d'une des finales les plus incroyables de l'histoire (face à l'AC Milan, 3-3, t.a.b 3-2). Par la suite, ses...

Lire la suite sur Le Point.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant