Football - Premier League : Leicester, improbable roi d'Angleterre

le , mis à jour le
0
Les fans de Leicester restent incrédules au regard de cette saison historique (photo James Marsh / BPI / DPPI / AFP).
Les fans de Leicester restent incrédules au regard de cette saison historique (photo James Marsh / BPI / DPPI / AFP).

Les fans d'Elvis Presley criant au complot et pensant que leur idole vit encore risquent de ne pas se calmer. En début de saison, selon les bookmakers anglais, le retour de la rockstar ou même la capture du monstre du Loch Ness avaient plus de chances d'arriver qu'un titre de champion d'Angleterre gagné par Leicester. C'est dire l'exploit réalisé par les Foxes qui, grâce au match nul concédé par Tottenham à Chelsea lundi soir (2-2), remportent la Premier League, déjouant ainsi tous les pronostics. Car dans les autres championnats européens, c'est le plus fortuné qui l'emporte. En France, le PSG est champion depuis des semaines. Le Bayern Munich survole la Bundesliga. La Série A est confisquée par la Juventus. En Espagne, les trois plus gros budgets ? Barça, Real et Atlético ? forment un cartel de champions inviolable depuis 2004.

Or, en Angleterre, Leicester City, 17e sur 20 pour la masse salariale, n'a plus perdu depuis le 14 février et a devancé toutes les autres équipes, y compris celles où les joueurs sont bien mieux rétribués. Certes la répartition des droits télé se fait de manière plus égalitaire outre-Manche. L'an dernier, le premier, Chelsea, avait perçu 136 millions pour la saison 2014-2015 tandis que le dernier, QPR, avait empoché 89 millions, soit une différence de 1,5. En France, avec le PSG (45 millions) et le RC Lens (13,5), l'écart est plus important et frôle le ratio de 3,4. L'Allemagne...

Lire la suite sur Le Point.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant