Football : pourquoi Arsenal est le champion de la rentabilité

le
0
Les explois de Giroud, Cazorla et Iwobi à l'Emirates Stadium permettent au club de s'assurer d'importantes rentrées d'argent et de faire de leur enceinte la plus rentable d'Europe.
Les explois de Giroud, Cazorla et Iwobi à l'Emirates Stadium permettent au club de s'assurer d'importantes rentrées d'argent et de faire de leur enceinte la plus rentable d'Europe.

Ce mardi soir, au Parc des princes, le PSG reçoit Arsenal pour la première fois. Si les hommes d'Unai Emery n'ont pas à rougir de leurs compétences tactiques et physiques face à leurs adversaires anglais, les dirigeants parisiens, qui dépensent des fortunes à chaque mercato, pourraient s'inspirer de leurs homologues londoniens. Les Gunners disposent d'une santé financière à faire pâlir les plus grands clubs européens. Ainsi, l'action d'Arsenal Holdings plc, qui valait 488 euros (400 livres) en 1996, s' établit désormais à 1 960 euros (1 650 livres), une aubaine pour les actionnaires du club, dont quelques centaines de petits porteurs (qui se partagent 3 %).

Mieux, le club peut se targuer de dégager des bénéfices chaque saison depuis treize ans. À la fin de la saison 2014-2015, les Gunners ont pu se targuer d'avoir réalisé un bénéfice après impôts de 27 millions d'euros. Si les actionnaires n'en finissent plus de s'en réjouir, les supporteurs, eux, s'agacent de voir leur club stagner sportivement, les Gunners n'ayant plus remporté de titres majeurs depuis 2004.

L'Emirates Stadium, la machine à cash

Il n'empêche, le modèle économique des Gunners est à étudier à la loupe, d'autant qu'il inspire d'autres clubs comme l'Olympique lyonnais. Jean-Michel Aulas, le président de l'OL, a en effet souvent pris pour exemple la gestion de l'Emirates Stadium, afin...

Lire la suite sur Le Point.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant