Football: pas de prime pour les Bleus indisciplinés de l'Euro

le
0
PAS DE PRIME POUR LES BLEUS INDISCIPLINÉS DE L'EURO
PAS DE PRIME POUR LES BLEUS INDISCIPLINÉS DE L'EURO

PARIS (Reuters) - La Fédération française de football (FFF) a décidé de ne pas verser de prime aux quatre joueurs ayant fait l'objet d'une procédure disciplinaire à l'issue de l'Euro 2012 -Samir Nasri, Jérémy Ménez, Hatem Ben Arfa et Yann M'Vila.

La prime de résultat est réduite de 25% pour les 19 autres joueurs de l'équipe de France, éliminée en quart de finale du Championnat d'Europe par l'Espagne (0-2), précise la FFF jeudi sur son site internet.

La prime s'élevait initialement à 100.000 euros par joueur.

"Les sommes non versées seront redistribuées à 60% vers le football amateur et à 40% vers la Fondation du Football", dit un communiqué de l'instance dirigeante du football français.

Samir Nasri, Jérémy Ménez, Hatem Ben Arfa et Yann M'Vila avaient été convoqués par la commission de discipline en raison de leur comportement pendant la compétition.

Le premier, coupable d'avoir insulté un journaliste après avoir marqué contre l'Angleterre au premier tour (1-1) puis d'en avoir visé un second après le quart de finale contre l'Espagne, a été suspendu trois matches.

Ménez a écopé d'un match de suspension pour avoir insulté l'arbitre du quart de finale.

Hatem Ben Arfa, qui avait eu une altercation avec le sélectionneur Laurent Blanc dans le vestiaire en marge du match du premier tour contre la Suède, a simplement été rappelé à l'ordre, tout comme Yann M'Vila.

Le milieu de terrain rennais avait refusé de serrer la main du technicien et de son remplaçant Olivier Giroud en quittant le terrain en cours de match face à l'Espagne.

Ces débordements, qui ont ranimé le souvenir de la "grève" de l'entraînement menée à Knysna, en Afrique du Sud, lors de la Coupe du monde 2010, avaient conduit plusieurs parlementaires à réclamer la suppression des primes de résultat, dont le montant est déterminé avant la compétition.

Dans un sondage diffusé fin juin, 90% des Français souhaitaient également que les Bleus soient privés de prime.

Le système va faire l'objet d'une étude sur "un nouveau système de répartition des primes", confiée à Jacques Rousselot, membre du comité exécutif de la FFF, souligne cette dernière.

Gregory Blachier, édité par Gilles Trequesser

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant