Football: Moyes dans les pas de Ferguson à Manchester

le
0
DAVID MOYES REMPLACERA ALEX FERGUSON A MANCHESTER UNITED
DAVID MOYES REMPLACERA ALEX FERGUSON A MANCHESTER UNITED

par Sonia Oxley

LONDRES (Reuters) - Alex Ferguson ne sera plus manager de Manchester United la saison prochaine mais l'influence de l'Ecossais dans ce club où il a passé plus d'un quart de siècle va rester intacte puisqu'il a lui-même soufflé le nom de son successeur, David Moyes.

David Moyes a été nommé jeudi et va donc quitter Everton où il était arrivé en 2002, pour venir prendre la place laissée vacante par Ferguson après presque vingt-sept ans et 13 titres de champion d'Angleterre.

Présenté comme le grand favori pour le poste, David Moyes prendra ses fonctions le 1er juillet et s'engagera pour six saisons avec Manchester United.

"Lorsque nous avons parlé des candidats dont nous pensions qu'ils avaient les qualités requises, David Moyes a fait l'unanimité", a déclaré dans un communiqué Ferguson, qui reste au club dans un rôle d'ambassadeur et de directeur.

"David est un homme très intègre et doté d'une éthique de travail forte. J'admire son travail depuis longtemps et je l'avais approché dès 1998 pour un poste d'entraîneur adjoint."

"C'était alors un jeune homme, en début de carrière, et il a depuis accompli un boulot magnifique à Everton. Il ne fait aucun doute qu'il a les qualités que nous attendons d'un manager dans ce club."

David Moyes, Ecossais comme Alex Ferguson, n'aura toutefois pas la tâche facile puisque cet entraîneur au palmarès vierge après onze années à Everton succède au plus titré de l'histoire du football anglais.

Ferguson, qui a annoncé son retrait du banc mercredi, quitte en effet son poste avec un riche palmarès qui compte, outre les 13 titres de champion, deux Ligues des champions, cinq Coupes d'Angleterre, quatre Coupes de la Ligue.

PREMIÈRE MISSION: GARDER ROONEY

Il n'en est pas moins excité par le défi qui s'annonce.

"C'est un immense honneur d'être recruté comme manager de Manchester United. Je suis ravi que Sir Alex ait jugé opportun de me recommander pour le poste. J'ai un grand respect pour tout ce qu'il a fait et pour le club", a dit Moyes.

"Je sais combien il sera difficile de succéder au meilleur manager de tous les temps mais l'occasion de diriger Manchester United ne se présente pas très souvent et je suis impatient de prendre le poste la saison prochaine."

Everton avait annoncé quelques heures auparavant le départ de son entraîneur, qui a salué son groupe et sa direction chez les Toffees. Il officiera encore pour les deux derniers matches de la saison.

Si David Moyes partage un regard dur, une grande force de travail et un accent écossais prononcé avec Alex Ferguson, une chose les oppose diamétralement : le palmarès.

Il n'a rien gagné avec Everton et le seul trophée qu'il ait réussi à approcher fut la Coupe d'Angleterre, en 2009. Sans parvenir à la toucher puisque son équipe s'inclina contre Chelsea malgré une ouverture du score dès la première minute.

David Moyes n'a en outre aucune expérience de la phase de groupes de la Ligue des champions. Il n'a réussi à qualifier son équipe qu'une fois pour cette compétition, en 2006, mais a buté au tour préliminaire sur les Espagnols de Villarreal.

Cette absence de palmarès, malgré quatre saisons finies dans les six premiers avec des moyens limités, ne semble pas avoir entamé son crédit chez les dirigeants de Manchester United.

"J'ai toujours dit que nous voulions un vrai supporter de Manchester United comme prochain manager. Avec David Moyes, on a quelqu'un qui comprend ce qui rend ce club si particulier", a dit l'ancien joueur et actuel dirigeant Bobby Charlton.

"Il est engagé sur le long terme et bâtira des équipes pour l'avenir comme pour l'immédiat. La stabilité nourrit le succès."

Dans cette perspective, l'une de ses premières tâches sera de convaincre l'attaquant Wayne Rooney, formé à Everton, de rester au club, les médias anglais l'annonçant sur le départ.

Rooney, qui n'est pas à vendre selon un porte-parole du club, a égratigné Moyes dans le passage de son autobiographie portant sur les conditions de son départ d'Everton pour Manchester en 2004.

Avec Martyn Herman, Grégory Blachier pour le service français

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant