Football: mort d'un joueur en Italie, les matches annulés

le
0
UN JOUEUR DE LIVOURNE, PIERMARIO MOROSINI, MEURT D'UNE CRISE CARDIAQUE PENDANT UN MATCH DE SERIE B
UN JOUEUR DE LIVOURNE, PIERMARIO MOROSINI, MEURT D'UNE CRISE CARDIAQUE PENDANT UN MATCH DE SERIE B

LONDRES (Reuters) - Un joueur de Livourne, Piermario Morosini, est mort samedi d'une crise cardiaque pendant un match de deuxième division italienne de football à Pescara, entraînant le report de toutes les rencontres du week-end de Serie A et de Serie B.

L'accident est survenu presque un mois après l'arrêt cardiaque subi par Fabrice Muamba, joueur de Bolton, dans un match de Coupe d'Angleterre contre Tottenham. Muamba a survécu, après avoir été "en état de mort effective" pendant 78 minutes, et se rétablit spectaculairement.

La Fédération italienne a décidé de reporter tous les matches des deux divisions professionnelles prévus ce week-end, rapporte l'agence de presse italienne ANSA, citant le directeur général de la fédération italienne Antonello Valentini.

Une minute de silence sera observée avant les autres compétitions sportives programmées en Italie samedi et dimanche.

"Nous avons fait tout notre possible pour le sauver mais il n'a jamais repris connaissance", a déclaré le Dr Leonardo Paloscia. Un autre médecin de l'hôpital de Pescara, où le joueur avait été transporté, a indiqué que Morosini était déjà mort à son arrivée à l'hôpital.

CONTRÔLES RENFORCÉS

Le joueur âgé de 25 ans est tombé au sol sur le terrain de football alors qu'il n'était entouré d'aucun adversaire ou coéquipier. Il s'est relevé avant de s'effondrer une nouvelle fois. Le match a été interrompu alors que Livourne menait 2-0.

Le Milan AC, leader de Serie A, devait recevoir le Genoa à 16h00 GMT. Le speaker a annoncé aux supporters déjà présents dans le stade que la rencontre n'aurait pas lieu. L'annonce a été accueillie par un mélange d'applaudissements et de sifflets.

Au moins vingt joueurs professionnels sont morts sur le terrain ces vingt dernières années, et les contrôles médicaux, notamment dans le domaine cardiaque, se sont intensifiés dans les clubs, mais sont encore considérés comme insuffisants par certains observateurs.

En juin 2003 à Lyon, lors de la Coupe des Confédérations, le Camerounais Marc-Vivien Foé s'était effondré sur le terrain et n'avait pas repris connaissance. Il avait 26 ans.

L'Italie sportive a connu ces deux dernières années une série noire, avec la mort en octobre dernier du pilote de MotoGP Marco Simoncelli lors d'un accident au Grand Prix de Malaisie et celle, dans un accident de voiture en rallye en 2010, de l'entraîneur de la sélection nationale de cyclisme, Franco Ballerini.

Jean-Paul Couret et Pascal Liétout pour le service français, édité par Benjamin Massot

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant