Football: Monaco assure sa remontée en Ligue 1, deux ans après

le
0
MONACO ASSURE SA REMONTÉE EN LIGUE 1
MONACO ASSURE SA REMONTÉE EN LIGUE 1

PARIS (Reuters) - L'AS Monaco s'est assuré samedi de retrouver la Ligue 1 la saison prochaine en allant battre Nîmes 1-0 à l'arraché, et par la même occasion un standing conforme aux attentes de son propriétaire, le milliardaire russe Dmitry Rybolovlev.

Avec 70 points, le club monégasque possède dix points d'avance sur Angers, quatrième, à deux journées de la fin et onze sur Caen, cinquième avec un match en plus à jouer contre Nantes, troisième, lundi soir.

Autrement dit, Monaco, qui a connu la première division pendant 54 ans, a d'ores et déjà mis fin à deux saisons d'attente à l'échelon inférieur, l'objectif pour le club étant désormais de finir champion de Ligue 2.

Le but libérateur a été inscrit par Ibrahima Touré à la cinquième minute du temps additionnel.

Monaco avait buté toute la rencontre sur de vaillants Nîmois, qui avaient été réduits à dix en première période mais avaient vu Yannick Ferreira-Carrasco manquer le pénalty consécutif à la faute et l'expulsion de Benoît Poulain.

"C'est un scénario magnifique", a résumé le capitaine monégasque Valère Germain sur beIN Sport. "On est tous vraiment très heureux d'avoir notre ticket pour l'année prochaine."

Repris en main par l'homme d'affaires Dmitry Rybolovlev à l'hiver 2011-2012 après des années de déclin, Monaco s'était fixé pour objectif de retrouver le plus vite possible la Ligue 1. Et avait mis les moyens nécessaires.

Les ambitions du club se sont traduites par une politique de recrutement de joueurs expérimentés et de jeunes espoirs et par l'arrivée d'un entraîneur au CV prestigieux, l'Italien Claudio Ranieri, passé par la Juventus Turin, l'Inter Milan ou Chelsea.

Compte tenu des moyens déployés, de nombreux observateurs se frottent déjà les mains en songeant à la future rivalité russo-qatari entre Monaco et le Paris Saint-Germain, les deux nouveaux riches du football français.

Les rumeurs de transferts majeurs bruissent déjà, à l'image de celle qui envoie ces dernières heures le buteur colombien de l'Atletico Madrid Radamel Falcao sur le Rocher pour environ 60 millions d'euros.

Avant cela, il faudra régler le différend avec les instances nationales sur fond d'exception fiscale : la Ligue a récemment modifié ses règlements pour contraindre les clubs professionnels à installer leur siège social en France d'ici juin 2014.

Un tel changement soumettrait Monaco aux mêmes obligations fiscales que les autres clubs, alors qu'il bénéficie aujourd'hui d'une situation d'exception sur les cotisations sociales et l'impôt sur le revenu des joueurs étrangers.

Simon Carraud et Grégory Blachier

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant