Football: Mevlut Erding, "un gros coup" pour Rennes

le
0
MEVLUT ERDING, LE GROS COUP DE RENNES
MEVLUT ERDING, LE GROS COUP DE RENNES

par Pierre-Henri Allain

RENNES (Reuters) - L'attaquant turc du Paris Saint-Germain Mevlut Erding a signé mercredi un contrat de trois ans et demi avec le Stade Rennais, qui réalise ainsi de son propre aveu l'un des plus gros "coups" de l'histoire du club.

Après de difficiles négociations portant notamment sur le salaire du joueur, le PSG et le club breton étaient arrivés à un accord mardi soir.

"Cela n'a pas été facile et je tiens à souligner les efforts que le Paris Saint-Germain et Rennes ont faits pour que Erding vienne chez nous", a déclaré Pierre Dréossi, manager général du club.

Il n'a pas dévoilé le montant du transfert, estimé dans la presse entre sept et huit millions d'euros. "Ce transfert s'est fait sans changer notre politique de salaires", a seulement indiqué Pierre Dréossi, qui a toutefois reconnu que c'était "un gros coup pour Rennes".

Il a rappelé que le club breton avait déjà fait "une offre très importante" pour Erding en 2009 avant son transfert de Sochaux à Paris, avant de revenir à la charge l'été dernier puis ces dernières semaines.

"C'est un attaquant qui va nous renforcer", s'est réjoui Pierre Dréossi, en soulignant que les ambitions du Stade Rennais, "se rapprocher des premières places", restaient les mêmes.

MÊME VISION DU FOOTBALL

En manque de jeu à Paris où il n'a jamais été titulaire cette saison en Ligue 1, l'international turc, qui aura 25 ans le 25 février, avait inscrit 15 buts en championnat lors de sa première saison sous les couleurs du PSG.

Il s'est dit "très heureux" d'être à Rennes.

"C'est le club qui me voulait le plus et me convient le plus sportivement pour me relancer", a t-il dit, se félicitant d'avoir "gagné six mois" par rapport au mercato d'été et jugeant qu'il avait "la même vision du football" que Frédéric Antonetti, le coach rennais, qui a bâti cette saison une équipe très offensive.

Celui qui devrait être l'un des plus gros transferts du mercato d'hiver, avec celui du Brestois Nolan Roux à Lille pour huit millions d'euros, pourrait inaugurer son nouveau maillot rouge et noir frappé du numéro 9 dès dimanche face à Marseille à domicile.

Pour l'heure, aucun départ susceptible de compenser les dépenses engagées pour cette nouvelle recrue n'est à l'ordre du jour, disent les dirigeants rennais, qui souhaitent conserver l'ensemble de leur effectif jusqu'à la fin de la saison.

édité par Pascal Liétout et Gilles Trequesser

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant