Football - Marseille : Michel tacle le football français

le
2
Michel n'est pas le premier entraîneur à critiquer le mode de travail des joueurs français.
Michel n'est pas le premier entraîneur à critiquer le mode de travail des joueurs français.

Sa sortie en conférence de presse hier a fait l'effet d'une petite bombe. La veille du match de Ligue Europa contre Liberec, Michel, le nouvel entraîneur de l'OM, s'est dit surpris par le manque d'investissement de certains joueurs marseillais. « J'essaie de faire un onze qui obéit aux besoins de l'équipe », a répondu l'entraîneur espagnol sur une question portant sur la rotation de son effectif. « Mais il y a aussi des joueurs qui me disent qu'ils sont fatigués, qu'ils ont de petits ennuis musculaires et qu'ils doivent se reposer, c'est une chose à laquelle je ne suis pas habitué... Cela fait partie d'une mentalité que je dois apprendre. Il paraît que cela existe dans le football français, que les joueurs prennent soin d'eux pour ne pas avoir à jouer beaucoup de matches de suite et qu'ils choisissent leurs matches dans la mesure du possible. Cela m'interpelle, mais je dois m'adapter et, parfois, essayer de faire des compositions forcées. Moi, ma mentalité comme joueur, même si cela remonte maintenant, c'est que je voulais jouer tous les matches », a-t-il poursuivi.

Ce n'est pas la première fois qu'un coach étranger s'en prend au mode de travail des équipes françaises. Avant lui, l'ex-entraîneur des deux clubs milanais et ancien directeur sportif du PSG Leonardo ne s'était pas montré tendre non plus. « Il n'y a pas de culture de la gagne ici (en France). Le niveau de préparation des joueurs et des entraîneurs est vraiment bas. La base de...

Lire la suite sur Le Point.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • solo92 le jeudi 1 oct 2015 à 17:58

    Et oui tant qu'il seront surpayés pour ce qu'ils font ...

  • M4314275 le jeudi 1 oct 2015 à 16:37

    Ceci explique la rareté des victoires des clubs français dans les compétitions européennes.