Football: Marquinhos veut voir encore plus loin

le
0
MARQUINHOS ESPÈRE DISPUTER LE MONDIAL AU BRÉSIL
MARQUINHOS ESPÈRE DISPUTER LE MONDIAL AU BRÉSIL

par Olivier Guillemain

SAINT-GERMAIN-EN-LAYE, Yvelines (Reuters) - Le nouveau défenseur du PSG Marquinhos a expliqué jeudi vivre des moments particuliers à Paris, où il se révèle également buteur, et espère disputer la prochaine Coupe du monde au Brésil, son pays natal.

Formé aux Corinthians, le jeune Brésilien n'a joué en Europe qu'une saison, la dernière à l'AS Rome, avant d'être transféré pour près de 31,5 millions d'euros vers le club de la capitale.

Marquinhos dit qu'il n'aurait pas souhaité meilleur destin.

"Tout a été rapide pour moi mais je rêvais de ça, de cette situation. Je ne pensais pas que cela irait si vite", a-t-il dit lors d'une conférence de presse organisée au Camp des Loges.

"J'ai passé dix ans aux Corinthians qui m'ont tout donné pour m'épanouir. Après, à 18 ans, j'ai eu la chance de venir en Europe et de jouer à Rome, ce fut là un encore un grand pas, très rapide", a-t-il poursuivi.

"Je n'ai passé que dix mois à la Roma, j'ai réussi à m'imposer et à recevoir déjà une offre d'un grand club comme le PSG. Ce ne fut pas facile à réaliser", a ajouté le Brésilien.

"Tout cela n'est pas arrivé par hasard, j'ai beaucoup travaillé, je me suis battu pour ça. J'ai saisi ma chance quand on me l'a donnée. Je suis content que cela se soit passé de cette façon et je vais continuer à travailler."

Si Marquinhos semble s'imposer comme un titulaire naturel au sein de la charnière parisienne, les choses n'ont pas été faciles au départ, la faute à un virus qui l'a empêché de se préparer physiquement et de tenir sa place en début de saison.

"À MOI DE ME MONTRER"

"Je n'étais pas à 100% au niveau physique. Cela a été très difficile, je suis arrivé à court de forme. Mais cela a été très important pour moi de sentir le soutien du staff et du club. On a bien planifié ma récupération et j'ai pu prendre mon temps", a-t-il raconté.

"Le plus dur était de s'adapter mais le staff et les joueurs m'ont accueilli d'une manière très tranquille. J'ai pu faire les choses les unes après les autres.

"Aujourd'hui, je suis à 100% physiquement, mentalement aussi mais je considère que j'ai une grande marge de progression. Je garde les pieds sur terre, je vais continuer à travailler pour progresser."

En six matches, Marquinhos a signé des prestations de qualité. A l'aise dans le placement et habile dans la relance, le Brésilien s'est aussi découvert des talents de buteur, lui qui n'avait jusqu'ici jamais marqué chez les pros.

Un but en Ligue 1 lors de la réception de Toulouse fin septembre, et deux en Ligue des champions sur le terrain de l'Olympiakos (victoire 4-1 mi-septembre) et à domicile contre Benfica (victoire 2-0 début octobre), lui ont ouvert de nouvelles perspectives.

"Ce n'était pas prévu du tout ! Surtout parce que j'avais cette anxiété de pouvoir rejouer (après mon virus). J'espérais marquer mais je ne m'y attendais pas du tout. Un but c'est déjà beaucoup mais alors là, trois, c'est hors du commun", s'est-il félicité.

Sélectionné dans les équipes de jeunes au Brésil, Marquinhos souhaite aujourd'hui réaliser une saison pleine avec le PSG mais il espère aussi taper dans l'oeil du sélectionneur brésilien en vue du Mondial de juin.

"Pourquoi pas ? Je dois rêver, je dois croire en moi. Je dois penser que je peux y arriver car jouer la Coupe du Monde au Brésil, chez moi, ce serait un rêve", a-t-il expliqué.

"Je travaille pour ça. Je ferai de mon mieux pour retenir l'attention du staff de la Seleçao. Pour tous les Brésiliens de Paris, on a une visibilité plus grande car on est plusieurs ici. A moi de me montrer !"

Edité par Chrystel Boulet-Euchin)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant