Football: Mancini minimise son altercation avec Balotelli

le
0
L'ENTRAÎNEUR DE MANCHESTER CITY MINIMISE SON ALTERCATION AVEC MARIO BALOTELLI
L'ENTRAÎNEUR DE MANCHESTER CITY MINIMISE SON ALTERCATION AVEC MARIO BALOTELLI

LONDRES (Reuters) - Au lendemain de sa vive altercation avec Mario Balotelli, l'entraîneur de Manchester City, Roberto Mancini, a minimisé l'incident vendredi en expliquant toujours croire en l'avenir de son attaquant au club mancunien.

Jeudi, en plein entraînement des Citizens, les deux hommes ont failli en venir aux mains après un tacle de l'international italien sur un partenaire.

Les photos de cet incident ont été largement reprises par la presse britannique qui a interprété cet échange musclé comme le signe que la rupture entre Roberto Mancini et Marion Balotelli était consommée.

Roberto Mancini a jugé, lors d'une conférence de presse, que ces réactions étaient disproportionnées.

"Mario a fait le genre de tacle que je préférerais voir en match plutôt qu'à l'entraînement contre un coéquipier. Je lui ai demandé de quitter le terrain, il a répondu non, donc j'ai dû le renvoyer moi-même", a expliqué le technicien italien.

"Voilà ce qui s'est passé, c'est tout", a ajouté Roberto Mancini avant de dire que sa relation avec Mario Balotelli n'était en rien affectée.

"Rien n'a changé entre Mario et moi. Je n'ai pas changé d'avis sur lui et ce genre de choses arrive de temps en temps. Est-ce que Mario aura d'autres chances ? Je lui en donnerai cent tant que je continuerai à voir qu'il essaie de s'améliorer et qu'il travaille dur pour ce club", a-t-il souligné.

Réputé pour son caractère fantasque et ses frasques, l'attaquant italien a été récemment condamné par Manchester City à payer une amende de 340.000 livres (420.500 euros) pour divers écarts de comportement sur et en dehors des terrains.

Martyn Herman, Olivier Guillemain pour le service français, édité par Gilles Trequesser

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant