Football : malgré un match nul, Lille se rapproche de la Ligue des Champions

le
0
Football : malgré un match nul, Lille se rapproche de la Ligue des Champions
Football : malgré un match nul, Lille se rapproche de la Ligue des Champions

Malgré un match nul 1-1 obtenu sur leur pelouse du stade Pierre Mauroy face à l'équipe suisse du Grasshopper Zurich, Lille s'est qualifié pour les barrages de la Ligue des champions, mardi lors du 3e tour préliminaire retour. Grâce à un but de Florent Balmont, les hommes de René Girard ont pris le meilleur sur leur adversaire du soir.

Vainqueur 2-0 à l'aller mercredi dernier sur la pelouse du Letzigrund, le Losc, qui jouera au minimum la phase de poules de l'Europa League, a atteint son premier objectif de la saison mais n'a pas toujours été serein devant son public.

Brouillons, les Lillois devront montrer un autre visage lors des barrages fin août. Car leur adversaire, désigné vendredi lors du tirage au sort, sera d'un tout autre calibre. Les joueurs de René Girard affronteront en effet Arsenal, Naples, le FC Porto, le Bayer Leverkusen, le Zenit Saint-Petersbourg ou l'Athletic Bilbao.

Contre le Grasshopper, dans un stade Pierre-Mauroy à moitié vide puisque l'anneau supérieur n'avait pas été ouvert, le Losc avait pourtant pris le contrôle des opérations. Après des occasions de Rodelin (11e) et Mendes (13e), Lille était récompensé de sa domination par l'ouverture du score à la 19e minute. A près de 25 mètres du but de Vasic, Balmont éliminait Sinkala d'une feinte de frappe et décochait un tir puissant qui allait se loger dans la lucarne (1-0).

«L'Europe, ce n'est pas simple»

Alors que les Nordistes contrôlaient la partie, Zurich égalisait contre le cours du jeu. A 30 mètres de son but, Balmont manquait sa passe en retrait dont s'emparait Abrashi, qui fixait Basa avant de tromper Enyeama d'une frappe au ras du poteau (1-1, 33e). Dès la reprise, Mendes se présentait seul face à Vasic après un une-deux avec Rodelin mais butait sur le portier suisse (46e).

Zurich réagissait et se créait deux énormes occasions face à une défense fébrile. Enyeama sortait sa première grosse parade de la saison sur une tête ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant