Football - Lyon : les raisons d'un naufrage

le
0
Les joueurs de l'OL à l'entraînement fin août 2013.
Les joueurs de l'OL à l'entraînement fin août 2013.

Lyon est malade. Comme un roi de la jungle déchu gisant dans une clairière, il agonise dans le ventre mou de la Ligue 1 après avoir été longtemps la locomotive du football français. La faute à l'affaire Gomis qui a empoisonné l'été lyonnais ? Est-ce le résultat de la politique de rigueur budgétaire imposée par le président Jean-Michel Aulas pour se préparer financièrement au nouveau stade en 2016 ? Pas seulement. L'OL est plutôt en train de payer la vision à long terme approximative de ses dirigeants qui n'ont pas été capables d'aborder un changement de cycle après le départ de l'entraîneur Gérard Houllier... en 2007 ! Loupé

La dernière saison à Lyon de l'ancien coach de Liverpool n'a pas été pas la plus brillante, mais il laissait un effectif extrêmement compétitif composé notamment de Juninho, Malouda et Abidal. Des joueurs de classe mondiale à leurs postes respectifs. Des stars qui s'attendaient à franchir un palier avec le successeur du sieur Houllier. Les plus grosses pointures étaient alors annoncées : Ottmar Hitzfeld, Marcello Lippi et même le très médiatique (et très cher) José Mourinho. En vain, ce fut Alain Perrin, entraîneur certes talentueux mais à l'aura internationale inexistante et ayant comme expériences Troyes et le modeste OM de 2002-2004 avec Cyril Chapuis et Johnny Ecker en guest-stars. Autrement dit, le nouvel entraîneur de l'OL à l'été 2007 présentait un CV de stagiaire comparé aux grands noms...

Lire la suite sur Le Point.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant